Est-il possible de trouver le bonheur au travail ?

Est-il possible de trouver le bonheur au travail ?

61 % des salariés jugent le bonheur au travail plus important que le salaire

 

Le bonheur au travail est un sujet de plus en plus important de nos jours. De nombreuses études ont montré que les employés heureux sont plus productifs, plus créatifs et plus fidèles à leur entreprise. En outre, le bonheur au travail a également un impact positif sur la santé mentale et physique des employés.

Peut-on trouver le bonheur au travail ?

Le travail occupe une grande partie de notre vie, il est donc important de s’assurer que nous sommes heureux dans notre environnement de travail. Cependant, la question de savoir s’il est possible d’être heureux au travail est complexe et nécessite une analyse approfondie.

Il faut comprendre que le bonheur au travail dépend de nombreux facteurs tels que la nature du travail, la culture de l’entreprise, les relations avec les collègues, la rémunération et les opportunités de croissance professionnelle. Ainsi, si ces facteurs ne sont pas pris en compte, il peut être difficile de trouver le bonheur au travail.

Alors, comment peut-on atteindre le bonheur au travail ?

 

Il est possible d’être heureux au travail en adoptant certaines pratiques et comportements. Tout d’abord, il est important de cultiver une attitude positive et d’être reconnaissant pour les aspects positifs de son travail. Cela peut aider à réduire le stress et l’anxiété associés au travail.

 Les principaux points clés être heureux au travail :

Il est important de se sentir valorisé.

Les employés qui se sentent valorisés sont plus heureux et plus motivés. Les employeurs peuvent montrer leur reconnaissance de différentes manières, comme en offrant des primes, en organisant des événements sociaux, ou simplement en remerciant les employés pour leur travail.

Il est essentiel de se sentir en confiance

Les employés qui ont confiance en leur entreprise et en leur supérieur hiérarchique sont plus heureux et plus satisfaits de leur travail. Les employeurs peuvent encourager la confiance en offrant des possibilités de formation et de développement de carrière, en donnant des commentaires constructifs, en offrant un soutien émotionnel et en étant transparent dans leur communication.

La communication est également un facteur important dans le bonheur au travail.

Les employés doivent se sentir entendus et compris. Les employeurs peuvent faciliter cela en organisant des réunions régulières pour discuter des projets et des préoccupations, en encourageant la rétroaction des employés, et en étant ouverts à de nouvelles idées et suggestions.

La culture de l’entreprise joue également un rôle crucial dans le bonheur au travail.

Une culture d’entreprise positive peut encourager les employés à se sentir connectés les uns aux autres et à leur entreprise. Les employeurs peuvent créer une culture positive en encourageant la collaboration, en célébrant les réussites, en promouvant la diversité et l’inclusion, et en ayant une politique de tolérance zéro pour le harcèlement.

Il est important de trouver un équilibre entre le travail et la vie personnelle.

Les employés qui sont épuisés et stressés sont moins heureux et moins productifs. Les employeurs peuvent encourager l’équilibre travail-vie personnelle en offrant des horaires flexibles, en permettant le travail à distance, en encourageant les pauses régulières et les jours de congé, et en offrant des services de soutien tels que des conseils en matière de santé mentale.

En conclusion, le bonheur au travail est un élément clé pour des employés épanouis, productifs et fidèles à leur entreprise. Les employeurs peuvent promouvoir le bonheur au travail en valorisant leurs employés, en créant un environnement de confiance, en encourageant la communication, en promouvant une culture positive et en offrant un équilibre travail-vie personnelle. Bien qu’il y ait de nombreux facteurs qui peuvent influencer le bonheur au travail, celui-ci ne se trouve pas seulement au travail et il est important de garder un équilibre de vie permettant de s’épanouir. 

Parlez-nous de votre projet !

Vous souhaitez déployer des actions pour améliorer la qualité de vie au travail dans votre entreprise ?

Faites-nous part de votre projet en quelques clics !

logo atid consulting blanc
Certification Qualiopi

La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d'action suivante : Actions de formations

6 boulevard Bineau,
92300 Levallois-Perret
01 47 85 83 54

NOS SOLUTIONS

Prévention santé

Programme HEAD

Management

Événementiel

RESSOURCES

Blog

Livre blanc

Webinars

Podcasts

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

Suivez-nous

Les douleurs musculaires au bureau

Les douleurs musculaires au bureau

Les douleurs musculaires au bureau

 

Les douleurs musculaires : définition

Les douleurs musculaires, aussi appelées troubles musculosquelettiques (TMS), sont des maladies professionnelles courantes.

Les TMS représentent 70% des maladies professionnelles déclarées : le nombre de cas déclarés augmente de 20% par an !  – D’après le Figaro Santé

Comment apparaissent les TMS ? Selon l’INRS, ils affectent les tissus mous à savoir les muscles et les tendons et se traduisent par des douleurs et une gêne fonctionnelle. Bien que la définition des TMS soit relativement floue, ces douleurs ont un point commun essentiel : elles proviennent d’une inéquation entre les capacités du corps et les sollicitations ou contraintes auxquels il est exposé.

Les douleurs musculaires sont également définies comme un ensemble de pathologies pouvant être très différentes les unes des autres : cervicalgies, tendinites, lombalgies… Lors d’un travail sur écran, ce sont ceux de la nuque, des épaules, de la région lombaire, des poignets et des mains qui sont plus particulièrement atteints. D’une manière générale, la douleur signale à l’organisme d’arrêter de travailler. Chaque douleur à sa signification et son niveau de gravité à ne pas négliger.

Suite à un effort, les douleurs musculaires apparaissent 24 à 48 heures après… En fonction des lésions ou de l’accumulation de certaines substances au niveau des muscles, les symptômes sont différents.

Quelles sont les causes des douleurs musculaires ?

 La plupart des TMS apparaissent dans la durée et ont, en général, plusieurs causes. Il existe plusieurs types de facteurs, notamment des facteurs physiques et mécaniques, des facteurs organisationnels et psychosociaux et des facteurs individuels. Avec la montée du télétravail, ces douleurs musculaires se manifestent de plus en plus, à cause de l’installation à son poste de travail qui n’est pas toujours optimale. Ces facteurs de risques peuvent être nombreux et s’additionner :

Les facteurs physiques et mécaniques :

  • Mouvements répétitifs
  • Postures statiques prolongées
  • Les vibrations
  • Le manque de lumière
  • L’exposition prolongée au froid
  • La manutention de charges

Les facteurs organisationnels et psychosociaux :

Ils sont très difficiles à appréhender et à faire accepter. Pourtant, il ne faut pas les négliger car ils sont source de beaucoup de stress, de fatigue et d’anxiété qui a leur tour entraineront l’apparition de TMS.

  • Un rythme de travail très dense
  • Une absence de pause
  • Une faible autonomie
  • Des longues journées de travail
  • Un manque de satisfaction personnelle
  • Un manque de reconnaissance
  • Une intimidation, un harcèlement ou une discrimination

Les facteurs individuels :

  • L’âge, le sexe
  • La capacité physique
  • Les antécédents médicaux
  • Les modes de vie et habitudes

Quels sont les symptômes des troubles musculosquelettiques ? 

Les TMS se manifestent le plus fréquemment par la douleur. Ils peuvent provoquer des raideurs articulaires, des rougeurs, des gonflements, des engourdissements, un raccourcissement des muscles ou encore des picotements.

Les symptômes se présentent sous différentes phases et peuvent être de plus en plus graves. Tout d’abord, des douleurs et une fatigue peuvent apparaitre mais disparaissent le soir et pendant les jours de repos. Ces douleurs n’ont aucun impact sur la performance au travail. Lorsque cela s’aggrave, les douleurs et la fatigue persistent le soir et impactent la performance au travail. Enfin, la dernière phase est la faiblesse. Les douleurs et la fatigue persistent pendant les jours de repos. L’exécution du travail devient difficile et des insomnies peuvent apparaître. Soyez vigilants face à ces manifestations !

Les douleurs sont donc une alerte. Elles signalent aux muscles et aux tendons qu’ils ont besoin de repos et de récupération. Plus les symptômes sont détectés tôt, plus on peut agir rapidement. C’est pourquoi, il est important de connaitre chaque douleur afin de pouvoir la détecter.

 

Quels sont les types de douleurs musculaires ?

  • Les courbatures : sont un phénomène naturel, d’inflammation du muscle. En effet, elles sont dues à l’élimination des déchets accumulés pendant l’effort et à la reconstruction des éléments endommagés dans les cellules musculaires et la réparation prend 2 à 5 jours selon l’étendue des dégâts.
  • Les crampes sont une contraction soudaine et brève d’un muscle. En revanche, elles ne sont pas toujours liées à l’activité physique.
  • L’élongation est un étirement du muscle avec déchirure de quelques fibres et sans saignement.
  • La déchirure musculaire survient quand le muscle a été trop sollicité, ou qu’il n’a pas eu le temps de bien se reconstruire avant de refaire un effort. Une petite partie du tissu musculaire s’est déchirée et provoque un hématome. Elle demande donc un arrêt immédiat de l’exercice et un repos de 3 à 5 semaines.
  • La rupture partielle est une grosse déchirure. Elle est très douloureuse et oblige le sportif à cesser son activité immédiatement. Le muscle déjà très fragilisé a été sollicité brutalement et s’est rompu sur une grande partie. La récupération prend donc plusieurs mois.
  • La rupture complète encore plus grave, nécessite 6 mois de repos, et doit donc souvent être soignée par une opération chirurgicale et des séances de rééducation.
  • La contracture ressemble à une courbature, mais où le muscle reste contracté en permanence, comme une boule. La douleur peut durer 10 à 20 jours, nécessite du repos et des massages réguliers. C’est la douleur ressentie dans les douleurs musculaires.

 

Les conséquences des TMS

En plus des douleurs musculaires provoquées par les TMS, les conséquences sont multiples et peuvent être bien plus graves.

Du côté des salariés, ces douleurs répétitives peuvent entrainer une restriction de l’aptitude, un handicap, et voire même une incapacité et la perte de travail.

Du côté des entreprises, les conséquences sont également pesantes. Tout d’abord, une augmentation du taux d’absentéisme, une baisse de la productivité, plus d’organisation pour accueillir et encadrer des remplaçants,  un turn over élevé et également, des difficultés de recrutement.

Pour pallier à cela, il est important de prévenir les troubles musculosquelettiques. En effet, mieux vaut prévenir que guérir !

Les solutions pour prévenir les troubles musculosquelettiques

  • Bien s’hydrater :

Il est recommandé de s’hydrater régulièrement, c’est-à-dire 1 à 2 h avant le début d’une activité physique puis fréquemment au cours de l’effort et enfin, lors de la phase de récupération. De plus, la sensation de soif est un symptôme déjà avancé de déshydratation. Il ne faut donc surtout pas attendre de ressentir la soif pour boire. Des eaux alcalines, riches en minéraux contribuent à tamponner l’acidité musculaire et à limiter les risques de crampe.

  • Bien s’alimenter :

Une alimentation adaptée est indispensable à la pratique d’un sport. Certains régimes pauvres en « sucres » peuvent amener le corps à manquer d’énergie au cours de l’effort. Privé de carburant, le corps puise dans les muscles pour utiliser les stocks de protéines. Cette alternative n’est pas souhaitable car elle entame la masse musculaire et affaiblit l’organisme.  En conclusion, respectez vos besoins journaliers en protéines et enrichissez vos repas de fruits et de légumes.

  • Bien dormir :

Le sommeil est l’un des facteurs clés de la performance des sportifs de haut niveau comme des sportifs loisirs. Source de repos et de récupération accrue, le sommeil permet de réguler les émotions et la satiété. C’est pourquoi, les différentes phases du sommeil doivent être respectées. De plus, une fatigue accumulée affaiblit l’organisme et le rend plus vulnérable aux blessures.

  • Avoir un entrainement adapté :

Les blessures musculaires sont le signal que le corps ne travaille pas dans des conditions favorables. Il est recommandé de ne pas négliger la phase d’échauffement progressive avant de se lancer dans le cœur de l’activité physique. En effet, cela permet aux muscles de se préparer à l’effort sans passer brutalement du repos à l’activité. La charge d’entraînement doit être adaptée à votre rythme de vie. En clair, l’activité physique même légère, si elle est régulière, contribue à réduire les effets du stress et de la fatigue psychique.

  • S’étirer régulièrement :

Pour être bénéfiques, les étirements doivent être bien conduits et ne pas être appliqués jusqu’à la douleur. De plus, ils peuvent redonner de l’amplitude fonctionnelle, réduire le risque de blessures et améliorer la force. Leur avantage réside également dans leurs capacités relaxantes par une libération des tensions accumulées dans les muscles. Ces tensions musculaires pouvant être à l’origine de blessures si l’organisme est soumis à un effort trop brutal. Le recours à des professionnels de l’activité physique peut là aussi s’avérer judicieux pour accompagner son corps dans l’effort et sans faux pas.

 

Ces solutions de prévention ne sont pas à négliger. Elles permettent non seulement de réduire le risques de douleurs musculaires mais contribuent également à améliorer la qualité de vie au travail des salariés.

Pour être performant, l’équilibre physique, mental et émotionnel est indispensable. ATID Consulting vous apporte des solutions sur mesure, basées sur le modèle du sport de haut niveau, pour maintenir cet équilibre.

Pour plus d’informations, contactez-nous.

Retrouvez-nous également sur LinkedIn

 

 

 

Parlez-nous de votre projet !

Vous souhaitez déployer des actions pour améliorer la qualité de vie au travail dans votre entreprise ?

Faites-nous part de votre projet en quelques clics !

logo atid consulting blanc
Certification Qualiopi

La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d'action suivante : Actions de formations

6 boulevard Bineau,
92300 Levallois-Perret
01 47 85 83 54

NOS SOLUTIONS

Prévention santé

Programme HEAD

Management

Événementiel

RESSOURCES

Blog

Livre blanc

Webinars

Podcasts

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

Suivez-nous

Pascal Papé nouvel ambassadeur d’AGEA

Pascal Papé nouvel ambassadeur d’AGEA

ATID Consulting s’associe à AGEA et signe Pascal Papé comme nouvel ambassadeur de la Fédération

Pour agéa, la qualité de vie et des conditions de travail (QVCT) est un sujet indspensable pour la pleine réussite d’une agence car elle permet d’attirer et de fidéliser les talents. La Fédération nationale des syndicats à agents généraux d’assurance a décidé d’être accompagné d’un partenaire de choix qui place la QVT au centre de ses préoccupations : ATID Consulting, cabinet de conseil et de formation QVT basé sur les techniques du sport de haut niveau et co-fondée par Pascal Papé, ex capitaine du XV de France.

De g. à d. : au premier plan – Pascal Chapelon, président d’agéa, Pascal Papé, co-fondateur d’ATID Consulting. En arrière-plan : Frédéric Liwer, co-fondateur d’ATID Consulting, Jean-Charles Pied, président adjoint d’agéa, Aurélie Robert, directrice communication d’agéa, Jean-Denis Le Ven, personne qualifiée auprès du conseil fédéral d’agéa et Christophe Caille, président adjoint d’agéa.

Des centres d’intérêts commmuns et des valeurs partagées

ATID Consulting utilise les techniques issues du sport de haut niveau pour améliorer la qualité de vie de tous les collaborateurs des entreprises pour favoriser la performance globale et individuelle.

Ancien capitaine du XV de France, son co-fondateur, Pascal Papé, est particulièrement atttaché aux notions d’esprit d’équipe, de leadership, de dépassement de soi ou encore d’entraide.

Des concepts partagés par les agents généraux d’assurance qui sont à la fois sélectionneur, entraineur et capitaine de leur équipe.

Pascal Papé a accepté de rentrer dans la mélée avec AGEA. En effet, il accompagnera les équipes jusqu’en juin 2024, et pourra ainsi intervenir dans les réunions des instances de la Fédération pour partager son expérience de sportif de haut niveau et distiller des bons conseils pour atteindre la performance.

C’est donc un partenariat qui s’adresse aussi bien aux collaborateurs qu’aux agents généraux.

Pascal Papé – Crédit : Icon Sport

tèOptimiser la performance pour satisfaire le client

Pascal Chapelon, président d’agéa, le dit haut et fort : « La relation humaine que nous apportons à nos clients, nous la devons aussi à ceux qui nous épaulent ».

Comme dans n’importe quelle entreprise, les agents et leurs collaborateurs peuvent se retrouver confrontés à des situations de stress (outils informatiques défaillants, clients mécontents, cat’nat…)

Ce stress peut entraîner un arrêt maladie, qui engendre par la suite de l’absentéisme, jusqu’à une importante rotation des effectifs. Toutes ces situations ont un coût : maintien du salaire, recrutement d’un remplaçant, temps passé sur les tâches des collaborateurs au lieu de développer l’activité…

 

Un outil qui favorise le bon recrutement

Une des règle d’or de la QVCT est de savoir écouter les besoins et les attentes des collaborateurs : Comment favoriser la bonne entente ? Comment atteindre la performance ? Quels outils pour que le collaborateur se sente bien ?

Tout n’est pas qu’une question de rémunération. D’autres criètres sont d’autant plus importants pour favoriser un environnement sain : l’équilibre vie pro / vie perso, la gestion des émotions, la gestion du temps de travail…

Ce que recherchent les femmes et les hommes d’entreprise c’est une expérience leur permettant de se développer tant professionnellement qu’humainement.

C’est le rôle de l’agent, en tant que capitaine d’équipe, de proposer un environnement propice au développement. C’est de cette façon que l’on se démarque de la concurrence et qu’il est possible d’attirer et de fidéliser les meilleurs talents.

Proximité, écoute et disponibilité sont les spécifités propres aux agents pour satisfaire le client mais aussi le salarié.

AGEA s’allie avec ATID Consulting pour proposer des solutions sur toutes les thématiques d’entreprise, tout au long de l’année.

Un dispositif complet

ATID et agéa ont convenu un ensemble de prestations prêtes à être déployées tant au niveau des régions et départements qu’au niveau de la Fédération :

  • 7 vidéos thématiques (cohésion d’équipe, gestion du stress et des émotions, manager fédérateur…)
  • Un « pack » d’animation sur la relation client
  • Un « pack » d’animation sur la qualité de vie et des conditions de travail
  • Une offre avantage pour les adhérents pour l’organisation de teambuilding et l’animation d’ateliers (8 thèmes à choisir dans un large catalogue)
  • Des conseils dans les newsletters et la lettre agéa&vous

 

Agéa, Fédération nationale des syndicats d’agents généraux d’assurance, représente la profession et défend les intérêts des agents généraux et ceux de ses adhérents à titre individuel. agéa regroupe 15 syndicats de société et 12 chambres régionales. Ces structures ont pour mission principale d’accompagner les agents généraux tout au long de leur activité professionnelle. agéa compte 7 300 adhérents (64 % de taux d’adhésion) sur les 11 900 agents généraux d’assurance.

À propos d’ATID Consulting

ATID Consulting est un cabinet de conseil et organisme de formation spécialisé dans la prévention santé et la qualité de vie au travail.

Depuis plus de 15 ans, nous intervenons auprès des entreprises pour leur apporter des solutions sur-mesure en réponse à des enjeux de performance, d’engagement, d’organisation et de fidélisation pour l’ensemble des collaborateurs.

Notre particularité ? Transposer les méthodes du sport de haut niveau à celui de l’entreprise ! 
logo atid consulting blanc
Certification Qualiopi

La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d'action suivante : Actions de formations

6 boulevard Bineau,
92300 Levallois-Perret
01 47 85 83 54

NOS SOLUTIONS

Prévention santé

Programme HEAD

Management

Événementiel

RESSOURCES

Blog

Livre blanc

Webinars

Podcasts

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

Suivez-nous

le coaching des managers

le coaching des managers

Le coaching managers :

Outil clé du développement managérial

 

Les managers doivent mettre en place leur soft skills pour gérer la performance de l’entreprise et le bien-être es équipes. Le coaching manager est une solution efficace pour les aider dans leur rôle.

De quoi s’agit-il ?

Le coaching manager est un accompagnement individuel et personnalisé.

À partir de la situation vécue ou actuelle, le coaching professionnel a pour but d’identifier les axes à développer et à mettre en place et mettre en place les compétences nécessaires pour atteindre l’objectif de départ.

Le manager a une position d’intermédiaire dans la hiérarchie entre la direction et les collaborateurs. Le manager permet de mettre en œuvre la stratégie business et accompagne les équipes pour leur épanouissement et les performances. Il est donc amené à s’adapter en permanence à la situation.

Être un manager demande alors d’utilises des soft skills principaux :

  • Le leadership. Cette compétence est indispensable pour motiver, dynamiser les équipes vers un objectif commun.
  • La communication. Le manager doit communiquer régulièrement avec le N+1 mais également avec les équipes.
  • L’intelligence émotionnelle. C’est être capable d’identifier ses émotions et celles des autres.
  • L’adaptabilité. Il doit s’adapter à des nouveaux process, une nouvelle équipe ou une nouvelle stratégie.‍

Pourquoi mettre en place un coaching dédié aux managers ?

 Les compétences managériales s’apprennent. De plus, les formations en management doivent être renforcer car peuvent être insuffisantes avec la réalité de l’entreprise. 

Il est donc nécessaire d’offrir aux manager des aides pour réussir à s’adapter à l’entreprise et aux besoins individuels des collaborateurs.

Pour accompagner un manager il faut prendre en compte le contexte et la personnalité. Puis, en l’encourageant tout au long de l’accompagnement pour atteindre ses objectifs. Ainsi, il développera rapidement les soft skills nécessaires pour  faire face à ses challenges professionnels.

3 exemple de situations pour lesquelles le coaching manager est important :

  • La prise de poste de manager

En devenant manager, le collaborateur devient la personne chargée de coordonner la performance et le bien-être d’une équipe. Avec cette nouvelle casquette, il met en place la stratégie de l’entreprise et anime l’équipe.

Ces responsabilités demandent au manager de prendre le temps de connaître les membres de son équipe. Pour cela, il doit mobiliser ses compétences et la liste des soft skills  (intelligence émotionnelle, gestion du stress, communication).

  • Être manager dans un contexte de crise

Certaines missions sont externalisées ? Votre organisation est en liquidation? L’un de vos collaborateurs a été victime d’un grave accident du travail ? Ces situations de crise perturbent de la performance globale et le bien-être des équipes.

Le manager est alors obligé de faire preuve d’adaptabilité, de réactivité, de gestion du stress et d’une bonne communication limiter l’impact sur l’équipe.

Dans un coaching de manager, le coach professionnel accompagne en fonction du contexte, pour observer la situation avec recul, prendre conscience des faiblesses, de ses forces et à mobiliser les ressources nécessaires pour faire face à la crise.

  • Le syndrome de l’imposteur

Le syndrome de l’imposteur affecte les décisions et les comportements du manager. Le coaching de manager est une solution pertinente pour l’aider à regagner en confiance et prendre du recul pour se rendre compte des axes d’amélioration possibles.  

Le coaching évolue

Le coaching a longtemps été réservé aux top managers et dirigeants. Mais le constat montre que l’ensemble des managers est concernés. De plus, contrairement aux middle managers, les tops managers et décisionnaires ne sont pas confrontés à la réalité de l’entreprise. Les top managers donnent l’axe à adopter pour la stratégie mais ce sont les managers intermédiaires qui la mettent en œuvre.

Vous souhaitez faire coacher vos managers pour les aider dans leurs missions ? Contactez-nous pour que nous puissions trouver l’accompagnement personnalisé adapté à votre situation !

Parlez-nous de votre projet !

Vous souhaitez déployer des actions pour améliorer la qualité de vie au travail dans votre entreprise ?

Faites-nous part de votre projet en quelques clics !

logo atid consulting blanc
Certification Qualiopi

La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d'action suivante : Actions de formations

6 boulevard Bineau,
92300 Levallois-Perret
01 47 85 83 54

NOS SOLUTIONS

Prévention santé

Programme HEAD

Management

Événementiel

RESSOURCES

Blog

Livre blanc

Webinars

Podcasts

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

Suivez-nous

Créer des athlètes d’entreprise

Créer des athlètes d’entreprise

Développement du concept d’athlètes d’entreprise

Le concept de traiter un employé comme un athlète de haut niveau gagne en popularité au sein de notre société. En effet, on se rend de plus en plus compte qu’un sportif et un employé subissent les mêmes contraintes et exigences de vies : entrainement, échauffement, gestion des émotions, optimisation de l’équilibre vie professionnelle/ vie personnelle, management d’une équipe etc….

Accompagner les collaborateurs dans leur quête de l’excellence

Pour créer une équipe de collaborateurs de classe mondiale, les employeurs doivent se comporter comme des entraîneurs. Ces derniers doivent avoir une compréhension approfondie des exigences d’un poste de travail. Dans un environnement économique concurrentiel, il est indispensable de disposer d’une équipe en pleine santé physique, mentale et émotionnelle. La motivation joue également un rôle crucial dans la recherche de performance.

Les parallèles entre les sportifs de haut niveau et les employés sont multiples. Dans les sports d’élite, les athlètes sont préparés et conditionnés pour concourir au plus haut niveau – semaine après semaine. Pour être le plus performant possible, le collaborateur d’entreprise connait les mêmes problématiques. Les deux mondes partagent des mentalités et des caractéristiques similaires. Certaines de ces caractéristiques en commun sont des valeurs comme l’engagement, la passion et le dynamisme – qui sont tous des ingrédients nécessaires à cette alchimie unique qui détermine leur succès. Pour cette raison, ils peuvent apprendre les uns des autres pour les aider à s’améliorer dans leurs domaines respectifs.

Pascal Papé – Ex capitaine du XV de France et fondateur d’ATID Consulting

« Transmettre l’expérience et les valeurs que j’ai acquise en tant de sportif de haut niveau dans le monde de l’entreprise. Aujourd’hui il me parait important que les collaborateurs et les managers des entreprises se préparent comme des sportifs, et suivent un programme spécifique et sur-mesure pour atteindre leurs objectifs. » – Pascal Papé, ex capitaine du XV de France et fondateur d’ATID Consulting

Ce qui suit sont, à notre avis, les trois aspects décisifs de l’entraînement des athlètes de haut niveau qui peuvent être adoptés par les employés. Cette liste n’est en aucun cas exhaustive, mais ces conseils d’entraînement amélioreront sans aucun doute votre santé, mais aussi la santé du travail dans lequel vous vous engagez.

1. Concentrez-vous sur votre sommeil

Les athlètes sont des machines finement réglées et, à ce titre, ils ont besoin de schémas de sommeil optimaux. La recherche est assez approfondie, montrant que les athlètes qui dorment mieux et plus que leurs concurrents ont généralement de meilleures performances. Les salariés et les athlètes ont les mêmes besoins pour que leurs compétences cognitives soient optimisées avec leur corps.

2. Accomplissez plus en travaillant intelligemment

Les sportifs de haut niveau doivent se reposer suffisamment, et il en va de même pour les travailleurs – les muscles se développent lorsqu’ils récupèrent. Pour avoir un pouvoir durable dans le temps, vous devez optimiser vos méthodes de travail. Des études ont révélé qu’il existe une durée optimale pour une concentration efficace : 52 minutes de travail, suivi d’une pause. Les employés qui adoptent ce type de cycle de travail intelligent leur permet de clarifier leurs pensées et d’augmenter leur productivité.

3. Laissez vous inspirer par un mentor ou un coach

Il est presque impossible de penser à un athlète en compétition sans entraîneur. Usain Bolt en avait un. Chaque équipe, chaque sport en a un aussi. Parce que les entraîneurs font partie intégrante du succès des athlètes car ils s’assurent qu’ils sont constamment au courant de leur entraînement, de leur sport et des nombreuses variables qui les entourent. Ils motivent, encadrent et poussent le collaborateur vers l’avant afin qu’il puisse atteindre ses objectifs. Les conférences de sportifs en entreprise en sont la meilleur des preuves.

Pour rentrer plus en profondeur dans le sujet, téléchargez gratuitement notre guide sur l’athlétisation des collaborateurs d’entreprise.

À propos d’ATID Consulting

ATID Consulting est un cabinet de conseil et organisme de formation spécialisé dans la prévention santé et la qualité de vie au travail.

Depuis plus de 15 ans, nous intervenons auprès des entreprises pour leur apporter des solutions sur-mesure en réponse à des enjeux de performance, d’engagement, d’organisation et de fidélisation pour l’ensemble des collaborateurs.

Notre particularité ? Transposer les méthodes du sport de haut niveau à celui de l’entreprise ! 
logo atid consulting blanc
Certification Qualiopi

La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d'action suivante : Actions de formations

6 boulevard Bineau,
92300 Levallois-Perret
01 47 85 83 54

NOS SOLUTIONS

Prévention santé

Programme HEAD

Management

Événementiel

RESSOURCES

Blog

Livre blanc

Webinars

Podcasts

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

Suivez-nous

Margot Chevrier – La préparation physique d’avant saison

Margot Chevrier – La préparation physique d’avant saison

Margot Chevrier – La préparation physique d’avant saison

La préparation physique d’avant saison dans le saut à la perche comme dans nimporte quel autre sport, est la phase clé d’une saison, sans laquelle, il est impossible d’avoir des résultats.

@broolvideo

Margot Chevrier : « Je me sens plus forte que l’année dernière »

Sauter contre une athlète qui a une semaine de préparation en plus entraînera des performances bien différentes…. et ce n’est pas un hasard… ! Margot Chevrier en a bien conscience.

Suite à un stage de 18 jours au Portugal dans l’objectif de se préparer physiquement et mentalement pour la saison à venir, la jeune Niçoise nous livre ses sentiments sur son état physique et émotionnel.

Toute préparation physique se décompose toujours en blocs de travail. Durant 2 grosses semaines, Margot a pris le temps de travailler différents aspects de son sport : pas moins de deux séances par jours comprenant une session saut le matin et une partie musculation/VMA l’après-midi.

Entourée de son entraîneur et de ses copains de l’athlétisme, l’étudiante en médecine n’a négligé aucun aspect de sa préparation.

 « L’objectif était de sauter beaucoup, car c’est ce qui a péché l’an dernier, et ne surtout pas négliger les basiques. »

Un entraînement intense avec accent sur la préparation physique et musculaire, voici ce qui a rythmé la vie de la jeune femme durant les deux semaines écoulées. Une après-midi de repos tous les 4/5 jours, mais qui tourne toujours autour de la récupération, d’étirements ou séances très légères pour laisser son corps au repos.

 « J’ai fait de gros progrès physiques depuis un an. Je me sens plus forte que l’année dernière. »

Reprise de la compétition mi-janvier

Ses progrès en musculation boostent la confiance de la perchiste. Elle se sent plus à l’aise sur la piste, notamment lors des exercices d’aérobie. La coupure avec le quotidien lui faire également beaucoup de bien. Mentalement, tout est au top. Une ambiance conviviale, une météo clémente, tous les éléments sont réunis pour entrevoir une saison optimale.

Margot a d’ailleurs décidé de reprendre la compétition à la mi-janvier. Elle souhaite ne pas faire la même erreur que l’année dernière, à savoir prendre part aux concours trop tôt. Les compétitions régionales ont déjà repris, mais la Niçoise souhaite prendre son temps pour ne pas surcharger sa saison. 

Ses progrès en musculation boostent sa confiance en soi. Elle se sent plus à l’aise sur la piste, notamment lors des exercices d’aérobie.

À peine revenue sur le sol Français, la double championne de france repars aussitôt à la Réunion pour une deuxième phase de préparation. Accompagnée de 3 perchistes, Margot va pouvoir s’auto évaluer et sauter dans les conditions de compétitions. Rendez-vous en janvier !

À propos d’ATID Consulting

ATID Consulting est un cabinet de conseil et organisme de formation spécialisé dans la prévention santé et la qualité de vie au travail.

Depuis plus de 15 ans, nous intervenons auprès des entreprises pour leur apporter des solutions sur-mesure en réponse à des enjeux de performance, d’engagement, d’organisation et de fidélisation pour l’ensemble des collaborateurs.

Notre particularité ? Transposer les méthodes du sport de haut niveau à celui de l’entreprise ! 
logo atid consulting blanc
Certification Qualiopi

La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d'action suivante : Actions de formations

6 boulevard Bineau,
92300 Levallois-Perret
01 47 85 83 54

NOS SOLUTIONS

Prévention santé

Programme HEAD

Management

Événementiel

RESSOURCES

Blog

Livre blanc

Webinars

Podcasts

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

Suivez-nous

L’absentéisme au Travail

L’absentéisme au Travail

L’absentéisme au travail : pourquoi les salariés s’absentent ?

 

L’une des problématique actuelle pour les DRH et les managers est le taux d’absentéisme dans les entreprises qui est en constante évolution. DE 4.8% en 2019, il est passé à 5.5% en 2021.

ATID propose de décrypter ce phénomène en s’intéressant aux causes de l’absentéisme au travail.

L’absentéisme au travail, un phénomène en expansion

Le réseau Anact-Aract, première agence publique sur les questions de santé au travail, décrit l’absentéisme comme « toutes absence qui aurait pu être évitée par une prévention suffisamment précoce des facteurs de dégradations des conditions de travail entendus au sens large : les ambiances physiques mais aussi l’organisation du travail, la qualité de la relation d’emploi, la conciliation des temps professionnel et privé, etc ».

Cette définition lie directement ce phénomène à la qualité de vie au travail.

Les principaux chiffres de l’absentéisme au travail : 

  • Un salarié est absent 38 jours par an en moyenne.
  • Depuis 2017, l’absentéisme a augmenté de 37%.
  • 83% des absences sont liées à une maladie et 17% sont causées par un accident du travail.
  • En 2021, la part des arrêts de longue durée représentait 60% des jours d’absence.
  • Un salarié absent coûte en moyenne 85€ à l’entreprise pour son maintien de salaire. À l’année, le coût de l’absentéisme est de 3 293 € par an et par salarié absent.
  • Les secteurs les plus touchés par l’absentéisme en 2021 sont la santé (7,7%), l’agroalimentaire (7,1%) et le commerce (5,8%).
  • Le taux d’absentéisme des ouvriers et employés est en moyenne plus élevé au niveau national que celui des cadres et agents de maîtrise (7,1% vs. 3,1%).

Les causes de l’absentéisme

L’absentéisme au travail à des causes principales : les troubles musculosquelettiques, les facteurs de risques psycho-sociaux, les conditions de travail et les motifs personnels.

N°1 : Les troubles musculosquelettiques (TMS)

Les principales causes d’absentéisme sont associées à des TMS. Un poste de travail inapproprié entraîne des troubles musculo-squelettiques. Une mauvaise posture, des gestes répétitifs et des contraintes biomécaniques causées par la force et la durée de l’activité entraînent des douleurs musculaires, tendineuses et articulaires.

N°2 : Les risques psycho-sociaux

Si certaines situations de travail peuvent être inconfortables pour les employés. Ils peuvent souffrir de symptômes physiques et psychologiques qui conduisent à l’absentéisme.

N°3 : Les conditions de travail

L’environnement, la charge de travail, l’ambiance de travail peuvent être des facteurs d’absentéisme pour les salariés.

N°4 : Les causes personnelles

Les facteurs personnels sont souvent en lien avec l’âge, l’état de santé, la situation familiale, le mode de vie du salarié.

Les solutions à mettre en œuvre 

Nous vous proposons ici quelques attitudes à adopter en cas d’absentéisme de la part d’un salarié. 

Rester à l’écoute

Rester à l’écoute des salariés, des représentants du personnel, et notamment du CHST peut, dans la mesure du possible, contribuer a l’amélioration les conditions de travail. Il faut être à l’écoute des salariés. Un taux d’absentéisme élevé relève des problèmes important dans l’entreprise, qui aboutiront fatalement à une baisse de la productivité et donc de la rentabilité.

Motiver son personnel

Motiver son personnel, c’est limiter l’absentéisme de confort. La mise en place d’un plan de carrière attractif peut aller dans ce sens.
La prime d’assiduité ne se révèle pas toujours intéressante et juste. En effet, d’une part elle s’avère couteuse pour l’entreprise, et d’autre part elle pénalise également les salariés qui ont une absence justifiée.

Conclusion

Les motifs d’absentéisme au travail sont nombreux (parfois cumulatifs) : troubles musculo-squelettiques, risques psychosociaux et motifs personnels. Les entreprises doivent jouer leur rôle. La prévention interne du phénomène est la première étape permettant de limiter l’absentéisme répété. Il est nécessaire d’améliorer les conditions de travail pour limiter l’absentéisme et ainsi privilégier l’accompagnement au retour au travail pour éviter de nouvelles interruptions de travail.

 

Parlez-nous de votre projet !

Vous souhaitez déployer des actions pour améliorer la qualité de vie au travail dans votre entreprise ?

Faites-nous part de votre projet en quelques clics !

logo atid consulting blanc
Certification Qualiopi

La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d'action suivante : Actions de formations

6 boulevard Bineau,
92300 Levallois-Perret
01 47 85 83 54

NOS SOLUTIONS

Prévention santé

Programme HEAD

Management

Événementiel

RESSOURCES

Blog

Livre blanc

Webinars

Podcasts

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

Suivez-nous

Passeport de prévention santé

Passeport de prévention santé

 Ce qu’il faut retenir du passeport de prévention santé

La loi Santé au travail du 2 août 2021 impose aux entreprises davantage de prévention, dans un environnement dégradé par la crise du Covid. Une majorité des entreprises adoptent l’organisation hybride, il est alors nécessaire pour les directions des ressources humaines de s’adapter, sur le plan réglementaire et le plan organisationnel.

La crise sanitaire s’est révélée un puissant accélérateur de transformation des organisations et des méthodes de travail. Cependant, sur l’aspect santé au travail, des points ont été affectés et plusieurs signaux le font ressentir. Les salariés sont beaucoup a avoir perdu le sens au travail et on le remarque par une hausse de l’absentéisme

La détresse psychologique en entreprise, dans un environnement modifié par les bouleversements organisationnels et technologiques, a été le fruit de plus d’un an de débats, la loi Santé au travail du 2 août 2021, qui est entrée en vigueur le 31 mars dernier, pour mettre l’accent sur la prévention.

Une situation post-crise

 Le syndrome de l’épuisement professionnel est de plus en plus fréquent, notamment chez les jeunes, ce qui reste inquiétant pour l’état de la santé mentale des salariés français et faisant craindre l’arrivée d’une « grande démission » en France (découvrez notre guide). Cette situation inédite, est une remise en question du sens au travail et des méthodes de management. 

Ainsi, la loi n° 2021-1018 du 2 août 2021 pour renforcer la prévention en santé au travail, dite loi “santé au travail », s’est attachée à réformer le cadre de la santé au travail au travers de 4 grands axes :
– Le renforcement de la prévention et le décloisonnement de la santé publique et la santé au travail ;
– La définition de l’offre de services à fournir par services de prévention et de santé au travail (SPST) aux entreprises et aux salariés ;
– L’accompagnement des salariés vulnérables et la lutte contre la désinsertion professionnelle ;
– La réorganisation de la gouvernance des SPST.

L’accent sur la prévention 

Le passeport de prévention fait partie des nouveautés de la loi « Santé au travail » n°2021-1018 du 2 août 2021.
Il recense dans le cadre des formations relatives à la santé et sécurité au travail tout au long de la carrière du salarié l’ensemble des attestations, certificats et diplômes obtenus par le travailleur, des formations pour son poste de travail.

🔸Objectif :

Cette loi vient renforcer les services de prévention et de santé au travail afin de réduire les risques professionnels.

Le passeport de prévention est un document individuel relatif au salarié et non à l’employeur : la finalité principale est de constater que chaque salarié a suivi une formation en Santé et Sécurité du Travail suffisante pour l’exécution sans risque de son contrat de travail.

🔸Modalités

Ce passeport est rempli par l’employeur, les organismes de formation et par le salarié à la fin de chaque formation suivie et indique les certificats et diplômes obtenus par son titulaire en matière de santé et sécurité au travail (Code du Travail, article L. 4141-5). 

D’ailleurs, depuis l’accord national interprofessionnel du 9 décembre 2020, les employeurs n’évoquent plus la qualité de vie au travail (QVT), mais la qualité de vie et des conditions de travail (QVTC). Une lettre supplémentaire réaffirmant qu’il est question « de pratiques managériales, de maintien en emploi, de trajectoires professionnelles, de conduite des transformations et de relations interpersonnelles », selon le Centre médical interentreprises d’Ile-de-France. Retrouver les différences et les changements de ce nouveau sigle.

Le site d’information est ouvert

Le site consacré au passeport prévention vient d’être mis en ligne par le ministère du Travail. Il s’agit d’un portail d’information, visant à informer et aider les futurs usagers du passeport. Il précise notamment les étapes clés du projet :

  • 5 octobre 2022 : Ouverture du portail public
  • Avril 2023 : Ouverture du passeport de prévention pour les travailleurs, parcours et attestation
  • 2023/2024 : Ouverture du passeport de prévention employeurs, déclaration des données
  • 2024 : Consultation des passeports de prévention par les employeurs

Le passeport de prévention sera donc ouvert à partir d’avril 2023, il sera accessible via un espace personnel en ligne mais également via Mon Compte Formation et le Passeport de compétences.

Parlez-nous de votre projet !

Vous souhaitez déployer des actions pour améliorer la qualité de vie au travail dans votre entreprise ?

Faites-nous part de votre projet en quelques clics !

logo atid consulting blanc
Certification Qualiopi

La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d'action suivante : Actions de formations

6 boulevard Bineau,
92300 Levallois-Perret
01 47 85 83 54

NOS SOLUTIONS

Prévention santé

Programme HEAD

Management

Événementiel

RESSOURCES

Blog

Livre blanc

Webinars

Podcasts

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

Suivez-nous

Préparer sa journée de travail

Préparer sa journée de travail

Préparer sa journée de travail

 

En arrivant au travail, vous êtes rapidement entraîné par les demandes et les urgences du moment plutôt que de vous concentrer sur vos priorités réelles ?

Une journée productive se prépare toujours, c’est la meilleure façon de maximiser et d’optimiser votre temps. Si vous n’avez pas l’habitude d’organiser vos journées, il y a de fortes chances que vous ayez l’impression de ne pas être en plein contrôle de celle-ci.

Les avantages sont nombreux à structurer de manière efficace ses journées de travail. En effet, une planification méticuleuse permet de :

 

  • Gagner en temps
  • Gagner en efficacité
  • Gagner en énergie
  • Diminuer son stress
  • Gagner en disponibilité 
  • Mieux gérer les imprévus

Pourquoi est-ce important ?

Pour vous permettre de répartir votre travail en s’adaptant à votre niveau d’énergie et en fonction du moment de la journée.

En organisant vos missions de la journée, vous connaissez dès le début de votre journée les priorités réelles. C’est vous qui donnerez le ton à vos journées pour éviter de les subir. Vous en ferez plus et serez moins sujet à oublier ce qui doit être fait ou à vous en détourner.

Vous vous sentirez moins stressé et plus en contrôle de votre temps.

Comment ?

Planifiez votre journée

Pour cela utilisez un agenda, calendrier (papier ou numérique) choisissez un système qui vous convient et gardez le. Sur cet agenda, tout doit être noté au même endroit (ne séparez pas votre système pour le travail et un autre pour le domaine personnel etc…). Pour être efficace dans la journée, ne faites pas une liste trop longue mais classez plutôt vos missions par thématiques, par priorité, et durée de chaque tâche.

 

Soyez réaliste

Ne sous estimez pas ni ne surestimez pas le temps nécessaire, cela peut prendre quelques jours avant que vous soyez correct dans vos estimations.

Pas facile au début de se rendre compte du temps que prend la réalisation de certaines tâches. Songez au temps de préparation et à celui qui suit après pour plus de précision. N’hésitez pas à utiliser des codes couleurs par nature des tâches afin de pouvoir les rassembler, faire un lot ou bien exécuter 2 tâches simples en même temps. Surtout cela vous aidera à visualiser et comprendre où passer l’essentiel de votre temps (par ex, trop de rouge : travail et pas assez de vert : temps pour soi, sport ou sortie, détente…).

Priorisez vos « tâches ».

Vous devez décider de la priorité en fonction de la date de rendu, du temps nécessaire ou de la valeur du travail à réaliser. Vous connaissez vos capacités mieux que quiconque. Choisissez le système de priorité qui vous convient le mieux.

Regarder votre agenda et respectez le

Réajuster le seulement si des imprévus surviennent. Supprimez les tâches effectuées (c’est très valorisant pour beaucoup de gens). Chaque soir, faites le bilan de votre journée. Il est important de faire le point sur les tâches réalisées ou non. Lorsqu’une tâche n’est pas faite, ou non finie, n’oubliez pas de la transférer au lendemain pour ne pas l’oublier.

Prenez des moments de repos de qualités

Si vous faites quoi que ce soit qui nécessite de la force ou de la concentration, vous ne serez pas à 100% de vos moyens si vous n’avez pas pris assez de repos. Cela passe par des pauses actives et de qualités au cours de la journée, une sieste flash au milieu de la journée pour recharger les batteries (physique et mentale) et un sommeil de qualité.

 

Astuce d’organisation : sur un jour, pensez que vous ne pouvez terminer qu’une seule mission importante, trois tâches moyennes et cinq petites. Essayez de limiter votre liste à ces éléments. Cette méthode vous donnera le sentiment d’avoir accompli toutes les tâches de la journée. La satisfaction est l’une des clés de la motivation !

Alors convaincus ? Préparez votre journée, allez-y, essayez !

    Parlez-nous de votre projet !

    Vous souhaitez déployer des actions pour améliorer la qualité de vie au travail dans votre entreprise ?

    Faites-nous part de votre projet en quelques clics !

    logo atid consulting blanc
    Certification Qualiopi

    La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d'action suivante : Actions de formations

    6 boulevard Bineau,
    92300 Levallois-Perret
    01 47 85 83 54

    NOS SOLUTIONS

    Prévention santé

    Programme HEAD

    Management

    Événementiel

    RESSOURCES

    Blog

    Livre blanc

    Webinars

    Podcasts

    RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

    Suivez-nous

    Margot Chevrier – La récupération du sportif

    Margot Chevrier – La récupération du sportif

    Margot Chevrier – La récupération du sportif de haut niveau

    Après une année 2022 riche en performance et en nouvelles expériences sportives, Margot Chevrier entame une période de pause afin de se recentrer sur soi, ses projets et sa récupération physique. 

    Icon Sport

    Margot Chevrier : « besoin de faire un break »

    Au cours de cette année sportive, la jeune Niçoise a enchaîné les compétitions nationales et internationales en raison d’une restructuration du planning des tournois dûe à la pandémie mondiale. Pas de place pour le repos donc, pour la Championne de France qui s’est retrouvée contrainte de participer aux Mondiaux de Eugene (Etats-Unis) blessée aux pieds.

    Or, nous le savons bien, dans la pratique du sport amateur comme professionnel, la récupération est un élément clé dans la recherche de performance. 

    Ce processus s’avère d’une importance capitale pour les sportifs ayant des objectifs divers comme par exemple le repos musculaire, la guérison des blessures, la perte de poids, la tonification du corps, la prise de masse….

    La sur-sollicitation du corps comme l’a vécu Margot en enchaînant pas moins de 18 concours sur 5 mois tout autour du globe, nécessite un période de repos, plus ou moins longue. Une récupération sera d’autant plus nécessaire que l’organisme a souffert pendant l’effort.

    « Faire une grosse coupure dans la tête et dans les pieds »

    Depuis le 18 septembre, Margot bénéficie d’une période de transition durant laquelle la jeune athlète peut faire un break à la fois dans les compétitions, ainsi que dans les cours de médecine. Mais le repos du guerrier est de courte durée. Dès le début du mois d’octobre, la double championne de France entamera sa préparation de l’hiver, avec la reprise des entraînements, poncutés par le début de son stage au sein d’un Service ORL.

    L’idée de ce congé est de « Couper psychologiquement de l’athlétisme. Faire une grosse coupure dans la tête et dans les pieds » nous confiait Margot. Elle profite de ce temps de repos pour profiter un maximum de ses amis, faire du surf lorsque le temps le permet car, même en repos, « le sport faire partie de ma vie ».

    Un seul objectif : faire une pause dans son calendrier pour revenir à la rentrée dans les meilleures conditions, avant d’entamer sa préparation avec en ligne de mire la reprise des compétitions estimée à janvier 2023.

    Les conseils de champion pour une récupération optimale

     

    Margot Chevrier partage son expérience du haut-niveau et ses conseils de champion aux collaborateurs pour une récupération optimale au travail :

    • Faire attention à l’alimentation

    Pendant une dure journée au travail, le cerveau tourne à plein régime. Il a donc besoin de pas mal d’énergie. C’est là que la protéine rentre en compte : élément star des sportifs de haut niveau, la protéine est à retrouver dans chaque repas (céréales, viandes, œufs, poissons, fruits et légumes). Les glucides tendent à nous fatiguer alors que les protéines assurent de rester alerte. Les pois chiches, lentilles ou les flocons d’avoine par exemple en sont une bonne source.

    • Boire beaucoup d’eau

    L’eau c’est un peu comme notre élixir de vie. Donc si le corps n’a pas assez d’eau à disposition, il ne pourra pas effectuer un certain nombre de processus métaboliques essentiels. Il s’avère donc important de boire entre 1,5 à 2 litres d’eau par jour. Le corps ne réclame pas systématiquement de l’eau mais forcez-vous, votre corps vous en sera reconnaissant !

    • Prendre le temps pour des soins

    Pour Margot, il s’agit de séances de kinésithérapie, de pistolet de massage et autres accessoires pour détendre les muscles. Pour les collaborateurs, il s’agit d’optimiser sa posture au travail ! Il est fréquent que des douleurs apparaissent à cause d’une mauvaise posture tenue très longtemps. Changez régulièrement de position afin de soulager le dos. N’hésitez pas à vous lever, à faire de l’activité physique après le boulot.

    • Dormir suffisamment

    Dormir quelques minutes peut être salutaire pour le salarié. Mais la pratique de la sieste flash n’est pas toujours évidente, ni bien vu. Cependant, 10 à 20 minutes de sieste augmenteraient la productivité au travail de 35%. Après une sieste, nos réflexes sont meilleurs, notre vivacité d’esprit aussi. On se concentre mieux et donc on est souvent plus efficace. Ce que l’on peut prendre pour une perte de temps serait en fait un gain de performance !

    À propos d’ATID Consulting

    ATID Consulting est un cabinet de conseil et organisme de formation spécialisé dans la prévention santé et la qualité de vie au travail.

    Depuis plus de 15 ans, nous intervenons auprès des entreprises pour leur apporter des solutions sur-mesure en réponse à des enjeux de performance, d’engagement, d’organisation et de fidélisation pour l’ensemble des collaborateurs.

    Notre particularité ? Transposer les méthodes du sport de haut niveau à celui de l’entreprise ! 
    logo atid consulting blanc
    Certification Qualiopi

    La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d'action suivante : Actions de formations

    6 boulevard Bineau,
    92300 Levallois-Perret
    01 47 85 83 54

    NOS SOLUTIONS

    Prévention santé

    Programme HEAD

    Management

    Événementiel

    RESSOURCES

    Blog

    Livre blanc

    Webinars

    Podcasts

    RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

    Suivez-nous

    Margot Chevrier soutenue par ATID Consulting et Toyota France

    Margot Chevrier soutenue par ATID Consulting et Toyota France

    Margot Chevrier soutenu par ATID Consulting et Toyota France

    ATID Consulting x Toyota France et Margot Chevrier ont décidé d’avancer ensemble jusqu’aux JO 2024. Les trois parties ont conclu un accord de principe, afin d’accompagner la jeune athlète dans sa quête de médaille olympique, et de porter l’image d’ATID Consulting et de Toyota sur la scène sportive internationale.

    A travers ce partenariat, ATID Consulting présente ses nouveaux engagements sportifs et s’inscrit encore un peu plus dans le monde du sport de haut niveau.

    De gauche à droite : Stéphane Morin (DG Atid Consulting), Margot Chevrier, David Schotkosky (CEO Toyota Financial Services)

    Accompagner Margot Chevrier dans sa quête de l’excellence

    Margot Chevrier continue d’affoler les compteurs. Après avoir franchis une barre à 4,70m, réussissant les minima mondiaux et européens, la Niçoise a décroché en juin dernier pour la deuxième fois consécutive le titre de Championne de France de saut à la perche en extérieur. Malgré une finale aux Mondiaux d’Eugene (Oregon) avortée, la perchiste de 22 ans affiche de grandes ambitions. Diminuée physiquement après une dure saison, sa 10e place atteinte aux Championnat d’Europe de Munich lui permet d’engranger un maximum d’expérience afin de revenir titiller le podium lors des prochaines compétitions. 

    Pour maximiser ses performances, ATID Consulting a décidé d’accompagner Margot pour une durée de deux ans. L’objectif du cabinet de conseil et de formation est ainsi d’apporter un soutien financier et matériel pour l’aider au mieux à se préparer pour les plus grandes compétitions mondiales avec en ligne de mire, les JO 2024 à Paris.

    Cet engagement a pour but de valoriser le saut à la perche et permet d’offrir plus de moyens à une jeune athlète, qui fait preuve de sacrifices au quotidien pour poursuivre ses rêves de victoires.

    Margot Chevrier – Crédit : Icon Sport

    Des bonnes notes à la perche comme à l’école

    Du haut de ses 22 ans, Margot jongle entre sa carrière d’athlète de haut niveau et ses études de médecine. Ses connaissances du secteur médical lui permettent de se préparer au mieux et d’arriver sur les pistes dans les meilleurs conditions physiques et mentales.

    Avec un parcours académique royal et un passion pour le saut devenue métier, Margot a toutes les cartes en mains pour briller sur la scène internationale et professionnelle.

    Entre entrainements, compétitions, révisions et examens, pas facile d’organiser son emploi du temps. Ses différentes expériences et son parcours académique coïncident parfaitement avec l’ADN d’ATID Consulting qui compte bien l’accompagner au bout de ses objectifs.

    A travers ce partenariat, Margot à décider de s’investir à 100% dans son aventure avec ATID Consulting et mettra son expérience du haut niveau au service du monde de l’entreprise.

    Nous avons rencontré Margot en toute intimité le 22 juillet dernier dans les locaux de Toyota France pour la signature du contrat de sponsoring.

    À propos d’ATID Consulting

    ATID Consulting est un cabinet de conseil et organisme de formation spécialisé dans la prévention santé et la qualité de vie au travail.

    Depuis plus de 15 ans, nous intervenons auprès des entreprises pour leur apporter des solutions sur-mesure en réponse à des enjeux de performance, d’engagement, d’organisation et de fidélisation pour l’ensemble des collaborateurs.

    Notre particularité ? Transposer les méthodes du sport de haut niveau à celui de l’entreprise ! 
    logo atid consulting blanc
    Certification Qualiopi

    La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d'action suivante : Actions de formations

    6 boulevard Bineau,
    92300 Levallois-Perret
    01 47 85 83 54

    NOS SOLUTIONS

    Prévention santé

    Programme HEAD

    Management

    Événementiel

    RESSOURCES

    Blog

    Livre blanc

    Webinars

    Podcasts

    RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

    Suivez-nous

    Développer le sentiment d’appartenance

    Développer le sentiment d’appartenance

    Renforcer le sentiment d’appartenance 

     

    Être membre d’une équipe permet de se sentir bien dans son travail. Ce sentiment d’appartenance est important pour différentes raisons : il nous permet d’aimer travailler pour une entreprise, et pas pour une autre même si l’activité et les missions sont similaires, de plus il contribue aussi à l’épanouissement des collaborateurs. Alors comment renforcer ce sentiment d’appartenance au quotidien ? Nous vous donnons des conseils à tester, en présentiel ou à distance !

    Une qualité de vie agréable au travail renforce le sentiment d’appartenance. Un salarié épanoui dans son travail, dans ses mission, et au sein de l’équipe, aura en effet envie de s’investir dans l’entreprise, de développer ses compétences et de les utiliser pour faire avancer les sujets.

    Agir sur la QVT est indispensable, et cela implique de prendre des initiatives pour renforcer le sentiment d’appartenance.

    Le sentiment d’appartenance levier de motivation

    C’est un ensemble : un collaborateur est beaucoup plus impliqué dans son travail s’il est fier d’appartenir à son entreprise. 

    On parle de « Sense of Belonging ». Il s’agit d’une notion qui relève de la psychosociologie en entreprise et qui décrit le lien d’affection qui lie l’entreprise et ses collaborateurs. Et sans sentiment d’appartenance, l’épanouissement au travail est moins évident.

    Les piliers de la fierté d’appartenance en entreprise

    Le sentiment d’appartenance à une entreprise se créer dans l’adhésion aux valeurs, et l’implication du collaborateur dans l’entreprise.

    La confiance, la reconnaissance, le respect sont également essentiels. Chaque collaborateur a besoin, humainement, de se sentir vraiment à l’aise au sein d’un groupe social comme celui de l’entreprise.

    La notion de quête de sens a aussi un rôle capital : comment se sentir fier d’appartenir à une entité si nous n’y trouvons aucun sens ?

    L’équipe dirigeante

    Beaucoup de dirigeants et de managers ont conscience qu’il est dans l’interet de l’entreprise que leurs collaborateurs soient fiers  de travailler dans leur entreprise. Le problème se pose au moment de passer à la pratique : quels leviers d’action pour cultiver un sentiment d’appartenance ?

    Pour revenir sur les piliers du sentiment d’appartenance, ils dépendent majoritairement du leadership de l’équipe dirigeante et de la communication interne.

    Travailler ensemble

    Pour améliorer le sentiment d’appartenance des collaborateurs, il est necessaire de travailler ensemble vers un but.

    C’est pourtant souvent la direction qui pense à la place des équipes. La confiance, est essentielle pour développer le sentiment d’appartenance en entreprise. Alors faites confiance à vos collaborateurs.

    Un sentiment qui se créé avec le temps

    En entreprise, une fois tous les éléments réunis pour créer un sentiment d’appartenance fort, seul le temps renforcera les liens. Tenter de forcer les choses est contre-productif : les résultats seront une impression de fierté contrainte et un sentiment de superficialité.

    Ensemble on va plus loin 

    C’est par les échanges et le partage que se développe l’adhésion et le sentiment d’appartenance. Plus cette distance entre les collaborateurs est faible, plus la relation est saine et la communication est efficace.

    C’est quoi une culture d’entreprise fédératrice ?

    Travailler chez nous, c’est vivre une expérience que vous ne trouverez nulle part ailleurs”. Facile à dire pour une entreprise, mais cette promesse est plus compliqué dans la réalité. 

    Une bonne culture d’entreprise véhicule des valeurs communes, des codes, des méthodes de travail propres à une organisation et qui peuvent marquer une différence.

    Selon le cabinet RH Robert Half, la culture d’entreprise se base justement sur 4 éléments :

    • son histoire
    • sa vision
    • ses valeurs
    • ses rites

    Intégrer avec l’Onboarding

    L’Onboarding est une étape indispensable. Être bien intégrer dès le départ, c’est une nécessité pour développer le sentiment d’appartenance. 

    La première impression du premier jour en entreprise permettra de construire un sentiment d’appartenance au fil du temps. 

    C’est un moment à ne pas oublier pour choyer les nouveaux arrivants de votre équipe, les accompagner pendant leurs premiers jours et leur offrir une réelle expérience.

    Pour résumer,

    Le sentiment d’appartenance est un cercle vertueux pour le fonctionnement de votre entreprise : baisse du turn-over, meilleure productivité, fidélisation des talents, marque employeur améliorée…

    Et si on développait ensemble la fierté des vos équipes de travailler dans votre entreprise ? 

    Parlez-nous de votre projet !

    Vous souhaitez déployer des actions pour améliorer la qualité de vie au travail dans votre entreprise ?

    Faites-nous part de votre projet en quelques clics !

    logo atid consulting blanc
    Certification Qualiopi

    La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d'action suivante : Actions de formations

    6 boulevard Bineau,
    92300 Levallois-Perret
    01 47 85 83 54

    NOS SOLUTIONS

    Prévention santé

    Programme HEAD

    Management

    Événementiel

    RESSOURCES

    Blog

    Livre blanc

    Webinars

    Podcasts

    RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

    Suivez-nous

    Organiser un séminaire de rentrée

    Organiser un séminaire de rentrée

    Préparer votre séminaire de rentrée !

     

    Après une longue période sans pouvoir se rassembler au complet, préparez dès maintenant votre évènement de rentrée pour connecter vos équipes et partager les objectifs à venir !

    Le but d’un séminaire ?

    Un séminaire d’entreprise permet de faire un constat, un bilan, de fixer des nouveaux objectifs ou encore récompenser et féliciter ses équipes. Partager ensemble un moment fédérateur est essentiel pour améliorer la productivité, et optimiser l’esprit d’équipe et l’ambiance générale au sein des collaborateurs.

    Le séminaire est un moment de pause pouvant durer d’une journée à une semaine. Suite à des nouveaux modes de travail après la crise sanitaire, rassembler tous les salariés ou seulement ceux d’un département précis est devenu bénéfique pour renforcer la motivation des salariés et renforcer la cohésion.

    A l’occasion d’un séminaire,  il est nécessaire d’échanger, de faire le point sur les objectifs atteints et les nouveaux objectifs. Un dialogue doit être instauré entre les différents collaborateurs, le tout dans une ambiance sereine et dans un cadre sortant du quotidien.

    Les objectifs possibles en organisant un séminaire : 

    N°1 : transmettre des messages, des stratégies

    N°2 : réunir l’ensemble des collaborateurs dans un univers de travail original

    N°3 : renforcer la culture d’entreprise

    N°4 : valoriser l’entraide et les compétences de chacun, valoriser l’esprit d’équipe

    N°5 : améliorer la communication au sein de vos équipes

    N°6 : remercier ses équipes

      Les différents types de séminaires d’entreprise

      Il est important que le séminaire réponde à vos attentes, il existe différents types de séminaire en fonction de vos besoins :

      Le plus connu et le plus fréquemment réalisé est le séminaire d’intégration.

      Par définition, ce séminaire est organisé lorsque l’entreprise emploie de nouveaux collaborateurs, fusionne avec une entreprise, modifie sa hiérarchie…

      C’est le moment où vos équipes se rassemblent et apprennent  se connaître dans un cadre extérieur. C’est également l’occasion de découvrir chaque service de l’entreprise, de rencontrer les futurs interlocuteurs et de d’imprégner de la culture et des valeurs de l’entreprise.

      Le séminaire de direction

      Il s’agit de réunion en comité restreint, rassemblant seulement les dirigeants de la société et les cadres supérieurs dans le but d’analyser les développement mis en place et d’échanger sur des objectifs futurs. C’est l’occasion d’évoquer les nouvelles perspectives pour le développement de l’entreprise.

      Le séminaire de formation

      Il s’agit de faire acquérir à ses employés des nouvelles compétences. Il peut également d’agir d’un séminaire de prévention au travail incluant la gestion des 3 batteries, les gestes et postures au travail, des conseils de diététicienne, de sophrologue, de management. Ces formations peuvent être animées, par des experts santés et des sportifs de haut niveau. En effet chez ATID consulting, nous transposons les méthodes du sport de haut niveau au monde de l’entreprise.

      Le Séminaire de cohésion

      L’objectif est de booster les équipes et de les rendre plus performantes. Ce type de séminaire a pour but de renforcer l’esprit d’équipe. Il répond à plusieurs objectifs : construire une nouvelle équipe, gérer des tension relationnelles, faire évoluer la maturité, encourager des nouvelles méthodes de fonctionnement etc…

      Comment initier la démarche d’organisation du séminaire ?

      Déterminer objectifs et cible

      Il faut avant tout, définir vos objectifs. En effet, comme vu précédemment, chaque séminaire possède un but pour un public visé. Vous devez alors vous poser certaines questions pour la bonne organisation du séminaire, et notamment “Pourquoi organiser cet événement ?” et “À qui il s’adresse ?”. Ainsi, une fois que ces questionnements ont été traités, vous pouvez vous orienter vers un type de séminaires adapté.

      Quels objectifs ? Vous pouvez organiser un séminaire pour renforcer la culture et les valeurs de votre entreprise et la communication, faire un bilan sur les objectifs, faire un point général avec les membres de la direction, intégrer une nouvelle personne, etc.

      Et pour la cible ? L’objectif peut concerner l’ensemble des salariés ou seulement un pôle précis : mangers, dirigeants, unité ciblée et même parfois les clients

      Déterminer le budget

      Une fois les objectifs et la cible choisis, déterminer le budget ! Comme tout événement, il faut budgétiser le séminaire afin de poser un cadre. Il dépend des objectifs, du nombre de personnes convié et va permettre de déterminer le nombre de jours, la destination et les activités sur place.

      Choisir la destination et la date de votre séminaire d’entreprise

      Vous devez choisir la destination et la date de votre séjour d’entreprise. Il faut faire en sorte que le maximum de personne conviée puisse être disponibles (vous devez donc éviter les week-ends, les jours fériés, les vacances, etc.).

      Pour le lieu, un large choix est possible, il doit être en adéquation avec vos objectifs et les valeurs de votre entreprise.

      Faire un bilan

      Enfin, une fois l’événement fini, il est important de faire un bilan avec les participants. En effet, le but du séminaire est d’atteindre certains objectifs fixés à l’avance. Il est donc nécessaire de recueillir les point des vues de chacun dans le but d’améliorer, s besoin, le prochain séminaire.

      Organisez votre séminaire de rentrée en toute sérénité !

      Pour conclure, vous l’avez très certainement compris, l’organisation d’un séminaire d’entreprise est importante et bénéfique pour le bien-être de votre équipe. Cependant, il peut être difficile d’organiser un programme, de réserver les lieux et de tout préparer à l’avance.

      Chez ATID Consulting, on s’occupe de tout !  Parler nous de votre projet et ensemble nous organiserons un événement fort pour vos équipes !

      Parlez-nous de votre projet !

      Vous souhaitez déployer des actions pour améliorer la qualité de vie au travail dans votre entreprise ?

      Faites-nous part de votre projet en quelques clics !

      logo atid consulting blanc
      Certification Qualiopi

      La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d'action suivante : Actions de formations

      6 boulevard Bineau,
      92300 Levallois-Perret
      01 47 85 83 54

      NOS SOLUTIONS

      Prévention santé

      Programme HEAD

      Management

      Événementiel

      RESSOURCES

      Blog

      Livre blanc

      Webinars

      Podcasts

      RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

      Suivez-nous

      La Semaine QVT (SQVT) 2022

      La Semaine QVT (SQVT) 2022

      Soyez-prêt pour la Semaine de la Qualité de Vie au Travail !

       

      Cette année, du 20 au 24 juin, aura lieu l’édition 2022 de la semaine de la qualité de vie au travail, qui portera sur la thématique “en quête de sens au travail ». Atid consulting vous accompagne au mieux pour mieux comprendre les enjeux de cette semaine et les bénéfices pour votre entreprise.

      SQVT, quésako ?

      La Semaine de la Qualité de Vie au Travail est le RDV annuel organisé par le réseau ANACT (l’agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail). Elle s’adresse aux entreprises et plus particulièrement aux salariés souhaitant s’informer et échanger sur l’amélioration des conditions de travail et des règles en matière de santé au travail. Mettre en place une semaine avec des ateliers dédiés à la qualité et au bien être au travail permet d’apporter des solutions concrètes pour booster le moral de ses employés, leur santé mais aussi les performances globales de l’entreprise.

      Aujourd’hui, le travail sur l’amélioration de la qualité de vie au travail, doit passer par une sensibilisation à la santé et la sécurité, mais également en abordant des thématiques plus récentes, concernant la pénibilité du travail, la charge de travail, la conciliation entre vie personnelle et vie professionnelle… en somme l’amélioration globale des conditions de travail des salariés.

      La SQVT est une occasion d’échanger autour des différentes initiatives pour la vie de l’entreprise, été de partager les ressentis et les besoins de chacun en matière de bien être.

      La SQVT est un moment pour privilégier les rencontres inter-entreprises. Mais vous pouvez aussi personnaliser des évènements en interne pour renforcer les liens entre collègues. Organiser des événements pour votre entreprise sera l’occasion de sensibiliser et de promouvoir l’importance des démarches QVT auprès de vos équipes. Proposer un moment de partage sur des sujets d’actualité, le sens du travail et les impacts sur la performance.

      La thématique centrale de l’édition 2022

      Pour sa 19ème édition, la SVT a décider d’aborder le thème “en quête de sens au travail”. Comme il est expliqué sur le site de l’ANACT, “Après plus de deux ans de crise liée au Covid-19, la relation au travail et les conditions de l’engagement des salariés sont questionnées. En effet, le besoin de sens, d’accomplissement, de se sentir utile et efficace se fait de plus en plus ressentir. “Comment trouver et (re)donner du sens à son travail ?”

      Entre confinements, télétravail, distanciation sociale, ces dernières années ont changé nos habitudes en matière de travail. De réelles questions se posent sur le développement personnel : la Qualité de Vie au Travail n’est plus un nice to have mais un must have.

      Les enjeux du sens au travail sont primordiaux pour les entreprises. Cela englobe l’évolution professionnelle et personnelle, la gestion des emplois et des compétences, la création d’une relation de confiance et sur le long terme. 

      L’objectif principal : redonner un sens à son travail et mettre en place les outils favorisant l’atteinte de ses objectifs.

        Quel format choisir ?

        Les activités en présentiel sont de nouveau possibles. Cela dit, si vous avez des collaborateurs éparpillés, en télétravail, si vos équipes ne sont pas toutes au même endroit, chez ATID Consulting, nous proposons depuis deux ans tous nos ateliers en digital.

        En fonction de l’évolution de la situation et de vos besoins, vous pourrez proposer du 100% présentiel ou un mix de digital et de présentiel.

        Cette semaine peut regrouper différents ateliers et différents formats d’interventions.

        Team building cohésion d’équipe, séminaire découverte, atelier de prévention santé… nomlbreuses sont les possibilités !

        N’hésitez pas à consulter notre catalogue d’ateliers. Il est nécessaire de fixer un rythme pour cette semaine QVT.

        Les points à préparer pour organiser sa SQVT

        La durée et le nombre d’activités. En fonction du besoin et du budget.

        Les thèmes : Vous pouvez suivre le thème de la SQVT de l’ANACT, choisir vos propres thèmes, voire mixer les deux. Le plus important est que cette semaine soit adapté à votre actualité dans l’entreprise.

        Le format : Des ateliers prévention santé, des webinars, des conférences, des séminaires…

        Les intervenants :  nous proposons des ateliers animés par des experts de santé et également des sportifs de haut niveau transposant leur expérience au monde de l’entreprise.

        Notre programme

        Pendant la semaine du 20 au 24 juin, nous vous proposons gratuitement des podcasts chaque jours sur différentes thématiques. Venez écouter les expérience et les conseils de nos professionnels de santé et nos sportifs de haut niveau pour booster la QVT au sein de votre entreprise !

          Parlez-nous de votre projet !

          Vous souhaitez déployer des actions pour améliorer la qualité de vie au travail dans votre entreprise ?

          Faites-nous part de votre projet en quelques clics !

          logo atid consulting blanc
          Certification Qualiopi

          La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d'action suivante : Actions de formations

          6 boulevard Bineau,
          92300 Levallois-Perret
          01 47 85 83 54

          NOS SOLUTIONS

          Prévention santé

          Programme HEAD

          Management

          Événementiel

          RESSOURCES

          Blog

          Livre blanc

          Webinars

          Podcasts

          RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

          Suivez-nous

          Les chiffres de l’obésité

          Les chiffres de l’obésité

          Le rapport de l’OMS

           

          D’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’obésité se définit comme une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui peut nuire à la santé.
          La masse grasse « normale » est habituellement plus faible chez l’homme (10 à 15 % du poids du corps) que chez la femme (20 à 25 % du poids).

          Dans un nouveau rapport, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’alarme d’une épidémie de surpoids et d’obésité en Europe. Ils seraient responsables de plus de 1,2 millions de décès par an.

          Sur le continent européen, près d’un quart des adultes sont considérés comme obèses, soit une prévalence plus élevée que dans toutes les autres régions du monde, sauf les Amériques, selon l’OMS.

          « L’augmentation de l’indice de masse corporelle est un facteur de risque majeur de maladies non transmissibles, notamment les cancers et les maladies cardiovasculaires », a déclaré Hans Kluge, directeur de l’OMS Europe.

          L’obésité et le surpoids continuent de progresser en Europe, à tel point que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’alerte sur « l’épidémie » qui est en train de frapper le continent, dans un nouveau rapport publié ce 3 mai. « Les taux de surcharge pondérale ont atteint des proportions épidémiques dans toute la région et continuent de progression », déplore la branche européenne de l’organisation dans un communiqué.

          A l’origine de 13 types de cancers différents

          L’obésité est considérée comme étant à l’origine d’au moins 13 types de cancers différents et est susceptible d’être directement responsable d’au moins 200.000 nouveaux cas de cancers chaque année dans la zone étudié. Une chiffre qui ne cesse d’augmenter. L’obésité augmente le risque de nombreuses maladies non transmissibles, les cancers, les maladies cardiovasculaires, le diabète type 2, les maladies respiratoires chroniques…

          Aujourd’hui, le surpoids et l’obésité figurent parmi les principales causes de décès et d’invalidité dans l’Europe et causeraient plus de 1.2 million de décès par an.

          L’impact de la crise sanitaire

          La crise sanitaire n’a pas été sans conséquence pour les personnes en surpoids ou souffrant d’obésité, entrainant des changements défavorables en matière de consommation alimentaire et d’activités physiques. Cette pandémie aura même des répercussions sur la santé de la population durant plusieurs année et des efforts considérables sont nécessaires pour inverser la tendance d’après l’OMS.

          Face à la problématique, le rapport de l’OMS recommande une série d’interventions et d’options politiques que les Etats membres peuvent envisager pour prévenir et combattre l’obésité. 

          L’obésité est complexe

          Les causes de l’obésité sont beaucoup plus complexes que la simple combinaison d’une mauvaise alimentation et de l’inactivité physique. Les facteurs environnementaux et les habitudes des la petite enfance jouent aussi un rôle déterminant.

          Le rapport analyse par exemple comment la commercialisation numérique de produits alimentaires malsains auprès des enfants et le prolifération des activités sédentaires ( jeux en ligne) contribuent à la hausse croisante de surpoids.

          « L’obésité est complexe, avec des déterminants et des conséquences sur la santé aux multiples facettes, ce qui signifie qu’aucune intervention unique ne peut stopper la montée de l’épidémie croissante« , pointe encore l’OMS.

           

          Des mesures concrètes

          Plus concrètement, l’OMS se positionne en faveur de la mise en place d’interventions fiscales (taxer les boissons sucrées ou incitants aux aliments sains) ou des restrictions sur la commercialisation d’aliments malsains pour les enfants. L’organisation souhaite l’amélioration de l’accès aux services de prise en charge de l’obésité et du surpoids dans les soins de santé primaires, dans le cadre de la couverture sanitaire universelle.

          En parallèle, elle souhaite renforcer les actions en vue d’améliorer l’alimentation et l’activité physique tout au long de la vie : renforcement des soins avant la conception et pendant la grossesse, promotion de l’allaitement maternel, intervention en milieu scolaire, accessibilité d’aliments sains, renforcer l’accès à l’activité physique.

           

          Parlez-nous de votre projet !

          Vous souhaitez déployer des actions pour améliorer la qualité de vie au travail dans votre entreprise ?

          Faites-nous part de votre projet en quelques clics !

          logo atid consulting blanc
          Certification Qualiopi

          La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d'action suivante : Actions de formations

          6 boulevard Bineau,
          92300 Levallois-Perret
          01 47 85 83 54

          NOS SOLUTIONS

          Prévention santé

          Programme HEAD

          Management

          Événementiel

          RESSOURCES

          Blog

          Livre blanc

          Webinars

          Podcasts

          RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

          Suivez-nous

          logo atid consulting blanc
          Certification Qualiopi

          La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d'action suivante : Actions de formations

          6 boulevard Bineau,
          92300 Levallois-Perret
          01 47 85 83 54

          NOS SOLUTIONS

          Prévention santé

          Programme HEAD

          Management

          Événementiel

          RESSOURCES

          Blog

          Livre blanc

          Webinars

          Podcasts

          RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

          Suivez-nous

          Sommeil et horaires décalés

          Sommeil et horaires décalés

          Travail en horaires décalés : attention à votre sommeil

           

          Les horaires décalés font parties des horaires dits « atypiques » tels que déplacés tôt le matin, l’après-midi ou le soir, mais également le travail posté ou alternant. Près de 2 travailleurs sur 3 vivent sur ces rythmes particuliers qui risquent de créer une dette de sommeil. Travailler en horaires décalés, c’est apprendre à adapter son rythme de vie : sommeil, alimentation, activités sociales… Votre organisme a besoin d’un coup de pouce pour éviter, à la longue, d’accumuler la fatigue ou le stress.

          Comment bien récupérer, comment gérer son organisme, comment alterner judicieusement périodes actives et phases de repos ? Autant de questions auxquelles le salarié en horaires décalés doit trouver des réponses adaptées pour bien régler son mode de vie.

          Travailler en horaires décalés : Un mode de vie différent

          Si vous êtes à votre poste après 20 heures ou pendant le week-end, vous êtes soumis à un horaire atypique. Certains métiers sont exercés au-delà des heures appliquées normalement, que ce soit à plein temps ou partiel.

           

          Vivre sur un autre rythme

          Travailler en décalé n’est pas évident ! Lorsque votre entourage s’active, vous devez aller vous coucher et inversement. Lorsque votre famille prend son dîner, vous n’avez pas faim. Et pourtant ! Si travailler selon un planning d’horaires décalés était aussi une opportunité ? Celle de profiter d’instants plaisirs que les autres n’ont pas, comme éviter les heures d’affluence en ville, avoir davantage de temps pour ses enfants, de pouvoir profiter de ses après-midi…

          Adapter son quotidien

          Que vous soyez affecté en travail posté de nuit, du matin ou de l’après-midi, ou encore qu’il effectue des longues veilles nocturnes alternées avec des périodes de repos, l’agent en horaires décalés doit porter une attention particulière à son rythme de vie. Et pas seulement celui de son travail. Sommeil, récupération, alimentation, loisirs et activités physiques sont aussi les clés de son bien-être.

          Apprendre à « garder la forme »

          Le travailleur en horaires décalés dort généralement moins que les autres. En moyenne, 1 à 2 heures de sommeil en moins par nuit. Cette accumulation de fatigue scientifiquement observée s’appelle « la dette de sommeil ». Si nous n’y prenons pas garde au quotidien, elle peut se révéler irréversible sur le long terme et engendrer troubles et complications pour notre santé.

          LE SOMMEIL REPRÉSENTE PLUS D’UN TIERS DE NOTRE VIE

          À l’âge adulte, nous avons en moyenne besoin de 7h30 de sommeil pour être en forme le lendemain. Notre vie quotidienne est rythmée par des états de veille et de sommeil.

          UNE BAISSE DE VIGILANCE

          Ne pas dormir pendant 24 heures diminue grandement la vigilance et les réflexes. Ils deviennent aussi faibles que si vous aviez l’équivalent d’1 g/l d’alcool dans le sang.

            60 % DES TRAVAILLEURS EN HORAIRES DÉCALÉS SOUFFRENT D’INSOMNIE

            En moyenne, le travailleur de nuit dort 1 heure de moins que la normale.

            En pratique, comment gérer sa journée ?

            Le travail posté, en 3×8, bouleverse l’horloge biologique. Une éducation au sommeil est alors indispensable, que vous soyez du matin, de l’après-midi, de nuit ou au repos. Cette période de répit est indispensable pour récupérer votre dette de sommeil. 

            Si vous travaillez la nuit, vous devez apprendre à gérer vos journées, en matière de sommeil. De manière générale, vous dormez en moyenne 6h15 par « nuit », au lieu des 9 heures habituelles quand vous êtes au repos. Pour combler cette dette de sommeil, vous devez faire une sieste dans l’après-midi, entre 15h et 16h30 par exemple.

            Si vous travaillez le matin entre 5h30 et 13h votre temps de sommeil ne dépassera pas 6 ou 7 heures de sommeil. Vous créez ainsi une dette de sommeil qu’il est primordial de compenser l’après-midi entre 16h et 18h30 par exemple en faisant une sieste. Une sieste est indispensable pour lutter contre la somnolence. Au lever, prenez une collation, mais celle-ci ne devra pas constituer votre petit-déjeuner. Vous prendrez celui-ci nettement plus tard, vers 8 heures, en y faisant figurer les aliments habituels de ce type de repas : boisson chaude, laitage et féculent mais aussi un œuf dur avec des légumes verts par exemple. Vous prendrez un deuxième repas léger, chez vous, avant la sieste. Enfin le diner du soir sera vers 20h. Respectez bien un délai d’au moins une heure avant de vous coucher

            Si vous travaillez l’après-midi entre 14h et 21h, pour éviter les périodes de somnolence, il est conseillé de dormir entre 23h et 8h30. Sachez qu’une courte sieste avant de vous rendre au travail (entre 10 et 30 minutes) vous apportera les plus grands bénéfices.

            Il est important de respecter quelques règles élémentaires :

            • pas d’excitants, comme le thé ou le café, après 17h;

            • pour favoriser l’endormissement, veillez à maintenir une température de 18-19 °C dans la chambre à coucher;

            • mangez léger en évitant l’alcool et les produits trop gras ;

            • évitez de pratiquer une activité physique ou de prendre un bain chaud quelques heures avant de vous coucher;

            • soyez patient avant de rejoindre Morphée et attendez les premiers signes d’endormissement, comme les bâillements, la nuque lourde, les yeux qui piquent;

            • éviter les écrans avant de dormir

            ATTENTION PETITE FAIM !

            La collation du travailleur décalé ne doit pas devenir un « quatrième » repas. Le meilleur moyen de réguler la faim n’est pas de céder à « l’impulsion immédiate » mais de créer équilibre alimentaire régulier tout au long de la journée.

             

            Une bonne pratique de nos experts ? La sieste flash !
            Profiter des pauses de 20 minutes toutes les quatre heures prévues par le Code du travail pour se reposer permet de prévenir cette somnolence.
            La technique de la sieste flash consiste à allonger son temps d’expiration par rapport à l’inspiration.
            Cette mécanique consiste à ralentir le rythme cardiaque et à abaisser le pouls, comme lorsqu’on dort. Elle permet à l’organisme de s’économiser et de récupérer dans un laps de temps réduit entre 5 et 20 minutes.

            Parlez-nous de votre projet !

            Vous souhaitez déployer des actions pour améliorer la qualité de vie au travail dans votre entreprise ?

            Faites-nous part de votre projet en quelques clics !

            logo atid consulting blanc
            Certification Qualiopi

            La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d'action suivante : Actions de formations

            6 boulevard Bineau,
            92300 Levallois-Perret
            01 47 85 83 54

            NOS SOLUTIONS

            Prévention santé

            Programme HEAD

            Management

            Événementiel

            RESSOURCES

            Blog

            Livre blanc

            Webinars

            Podcasts

            RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

            Suivez-nous

            Cyril Benzaquen renfile ses gants au pied de la Tour Eiffel !

            Cyril Benzaquen renfile ses gants au pied de la Tour Eiffel !

            Cyril Benzaquen renfile ses gants au pied de la Tour Eiffel

             

            Le 31 mai 2022, ATID Consulting et The Benzaquen Team reçoivent l’élite du kickboxing Français et Mondial pour une soirée d’anthologie. Au programme, 6 finales du Championnat de France pro ainsi que la finale du Championnat du Monde en Main Event. Dans l’enceinte très chic du Grand Palais Ephémère, la soirée s’annonce prestigieuse avec spectacle garanti pour tous les amateurs de sport.  

            Un évènement 5 étoiles

            Le 31 Mai 2022 sera marqué historiquement par le tout premier événement sportif international à se tenir au Grand Palais Éphémère. Ce lieu est transformé pour l’occasion en une scène géante avec, au centre des attentions, le ring qui verra s’affronter les meilleurs combattants de la planète kickboxing.

            Les 7 combats, dont l’ultime épreuve de la finale du Championnat du Monde entre Cyril Benzaquen et Florin Lambagiu, vous feront vibrer par leur côté spectaculaire : du grand sport, de la technique, du suspens et de l’émotion en perspective pour cette soirée.

            Des places standards, aux places VIP, jusqu’aux tables placées tout autour du ring où un dîner gastronomique sera servi, l’événement s’annonce XXL. Une pléiade de stars sera présente pour encourager les acteurs et partager un moment d’exception. Dès 19h, assistez aux affrontements et profitez d’un événement unique dans la capitale.

            Paris sera pour un soir la capitale du Kickboxing et plus largement des sports de combat.

            En savoir plus

            Un combat pour l’histoire

            A l’occasion de son 6ème Championnat du Monde, Cyril Benzaquen est sur le point de réaliser son rêve : marcher sur les pas de Marcel Cerdan.

            Icône de la Boxe Française des années 30 et 40, ce pied noir surnommé « le bombardier Marocain » a su marquer les esprits grâce à sa technique et son immense talent. Champion de France, d’Europe et du monde entre 1946 et 1948, Marcel Cerdan est élevé au rang de héro national.

            80 ans après son combat au Grand Palais à Paris, Cyril s’apprête à écrire une nouvelle page dans l’histoire des sports de combats en France. Il compte bien conserver sa ceinture de Champion du Monde et étoffer encore un peu plus son palmarès.

             Marcel Cerdan (à gauche) est opposé à Fernand Viez (de dos à droite) le 17 mai 1942 au Grand Palais de Paris.

            Une collaboration entre monde du sport et monde de l’entreprise

            ATID Consulting et The Benzaquen Team ont décidé de se réunir une nouvelle fois après le succès rencontré lors de leur dernière collaboration en Juillet 2021 au Country Club pour le dernier combat de Cyril Benzaquen.

            C’est l’histoire d’une rencontre entre Frederic Liwer, fondateur d’ATID et Cyril Benzaquen. Les deux hommes collaborent sur des problématiques de performance en entreprise basées sur le modèle du sportif de haut niveau. Ils ont tous les deux vocations à fédérer les acteurs des deux mondes et comme ligne directrice l’excellence & la performance.

            Entre le sport de haut niveau et le monde de l’entreprise, il n’y a qu’un pas ! Ou plutôt qu’un poing…

            De Gauche à droite : Cyril Benzaquen, Jean-Philippe Lustyk, Frédéric Liwer

            Bon à savoir

            Pour vous rendre au Grand Palais Ephémère afin d’assister à cette soirée d’anthologie, il faut se diriger vers la place Joffre face à l’Ecole militaire, 75007 PARIS 07. Attention, les places sont limitées !

            Pour réserver votre place, comptez entre 30€ et 120 €. Pour acheter une place ou la réserver, direction le site de la fnac.

            logo atid consulting blanc
            Certification Qualiopi

            La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d'action suivante : Actions de formations

            6 boulevard Bineau,
            92300 Levallois-Perret
            01 47 85 83 54

            NOS SOLUTIONS

            Prévention santé

            Programme HEAD

            Management

            Événementiel

            RESSOURCES

            Blog

            Livre blanc

            Webinars

            Podcasts

            RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

            Suivez-nous

            Le travail hybride

            Le travail hybride

            Le travail Hybride : une nouvelle organisation

             

            Le travail hybride s’impose désormais comme la norme pour beaucoup d’entreprises. C’est ce que confirme le dernier baromètre Télétravail et Organisations hybrides 2022 de Malakoff. L’alliance du présentiel et du distanciel incarne aujourd’hui le quotidien de 38% des salariés. Dans cette révolution du travail, près de la moitié des salariés ont la volonté de travailler en mode hybride, avec la combinaison du travail au bureau et à distance.

            La crise sanitaire a modifié notre organisation dans les entreprises et a permis de développer des nouvelles méthodes de travail. Le télétravail rendu obligatoire sur un période difficile, a montré de nombreux avantages par la suite. Il est aujourd’hui normal de faire du travail hybride, en conservant un bon dosage entre distanciel et présentiel. Dans cet article, nous vous proposons d’explorer les avantages, les inconvénients et les leviers du travail hybride réussi.

            Une révolution du travail

            La crise sanitaire, Covid 19, a bouleversé l’organisation au sein des entreprises. Le travail à distance était l’une des seules manières de diminuer le risque de propagation du virus. La généralisation du travail à distance a fait évoluer nos méthodes de travail.

            De nombreuses études ont analysé ces nouvelles pratiques et ont identifié les facteurs qui entrainaient les entreprises à favoriser le travail hybride, même après la crise sanitaire :

            • L’étude de McKinsey, affirme qu’une majorité des cadres dans différents secteurs d’activité estime avoir connu des améliorations en termes d’inclusivité, productivité et satisfaction client
            • L’étude The Work Trend Index, constate que les salariés demandent plus de flexibilité au travail : 73% des salariés affirment qu’ils pourraient quitter l’entreprise si des options de travail à distance ne sont pas proposées
            • Certaines études se sont également penchées sur les impacts positifs du travail à distance sur la réduction de nos émissions de CO2. Selon l’Ademe, la généralisation du télétravail permettrait de réduire de 69% le volume de nos déplacements. Cela représenterait près 3,3 millions de déplacements en moins par jour, soit au minimum une réduction de nos émissions de CO2 d’environ 3 300 tonnes aux heures de pointe en semaine.

            Il est nécessaire pour beaucoup des télétravailleurs de retrouver un contact humain. En effet, la séparation entre collègue a eu des réels impacts sur la santé mentale de nombreux travailleurs. Le travail hybride est une solution pour renouer un lien avec les équipes en conservant les avantages du télétravail, et ainsi améliorer la qualité de vie et le bien-être au travail. Pour un travail hybride efficace, il faut comprendre que cela ne se limite pas a mixer le temps de travail au bureau et à distance. Il s’agit surtout de proposer un emploi du temps flexible entre vie pro et vie perso.

            Les avantages

            • Réduction des coûts

            Il est rare que tous les salariés de l’entreprise soient présents dans les locaux en même temps avec la mise en place du travail hybride. En accueillant moins de collaborateurs dans les locaux, cela permet de réduire les coûts d’exploitation liés : chauffage, électricité, entretien… Même si, il peut y avoir des contreparties quand un salarié travail de chez lui, prise en charge de frais (équipements…), le travail hybride reste une solution gagnante pour l’entreprise et permet de réelles économies.

            • Attirer er retenir des talents 

            Les horaires flexibles, permettent aux salariés d’équilibrer leur charge de travail et d’améliorer leur qualité de vie. Il est aujourd’hui reconnu qu’une entreprise proposant du télétravail est une entreprise attirant un plus grand nombre de candidats. Dans le contexte d’un marché de l’emploi sous pression, la flexibilité est devenue un avantage compétitif pour les entreprise, renforçant leur marque employeur. Le travail hybride est l’une des raisons qui peut permettre de fidéliser vos talents et d’en convaincre des nouveaux ! Le travail à distance permet d’élargir votre zone de recherche de potentiels candidats, même éloignés, ils pourront facilement travailler pour votre entreprise.

            • Améliorer la productivité

            Avant la pandémie, le travail à distance n’était pas normalisé, il était vu avec méfiance autour de la productivité des salariés. Avec l’obligation de le mettre en place, beaucoup d’entreprises ont pris conscience des impacts positifs. Le travail hybride permet aux salariés de mieux utiliser et gérer leur temps, de mieux se concentrer et d’être moins dérangés. Un travail à distance respectant les horaires de travail permet de mieux gérer son équilibre de vie, découvrez notre guide pour concilier les deux mondes. 

            Les inconvénients

            • La mise en place du travail en équipe

            La gestion d’un travail en équipe s’avère plus compliquée à distance. Il faut réussir à se coordonner pour être efficace ensemble. Il est essentiel de repartir les missions dans un retro planning. Des réflexions individuelles seront tout aussi efficace seul chez soit mais des brainstormings seront privilégiés en face à face.

            • Un manque d’équité entre les salariés

            Il faut s’adapter au travail hybride, et des salariés privilégieront le travail en présentiel dans les locaux. Ils seront donc plus présents au bureau que d’autres. Cette situation peut être à l’origine d’inégalités et donner à certains collaborateurs un sentiment de solitude et d’exclusion. Il faut, pour que le travail hybride soit bénéfique, être équitable entre chaque salarié du temps passé au bureau.

            • Des difficultés d’organisation

            Le travail hybride demande une organisation supplémentaire pour gérer la présence de chacun. Il faut s’organiser pour ne pas subir des difficultés de disponibilités de bureaux, de salles de réunions ou encore des problèmes de communication entre les équipes.

            • Des problèmes de sécurité

            Travailler à distance rend les cyberattaques de plus en plus importantes. Selon une étude de Tanium en 2020, 90% des entreprises ont subi des cyberattaques. Les attaques sont en hausses, et l’utilisation des clouds ou la connexion aux réseaux de l’entreprise avec des appareils non certifiés entraine une faiblesse pour les entreprises.

            Les leviers pour une mise en place du travail hybride efficace

            • L’organisation du travail

            Il faut s’organiser pour pouvoir s’adapter à cette nouvelle pratique. Le travail hybride implique la coexistence entre des salariés au bureau et des salariés à distance, une alternance entre le temps en présentiel et le temps en distanciel pour une partie des salarié, prendre en compte des jours de présence obligatoire, gérer l’emploi du temps entre les différences d’horaires etc… Il ne s’agit pas seulement de gérer des plannings. Il faut que l’organisation renforce la communication entre les salariés et impose de définiri les taches pouvant être effectuées en télétravail…

            • Les nouvelles formes de management

            Le management a évolué avec l’arrivée de nouvelles formes de travail. Le management est moins vertical et prend en compte les attentes des salariés. Les entreprises peuvent s’appuyer sur des solutions de communication pour mettre en place un management participatif. Pour transformer de façon durable et efficace le management, il faut accompagner cette transformation par la communication à tous les niveaux et la création d’une culture d’entreprise favorisant l’humain, et en renforçant le sentiment d’appartenance.

            • Les outils indispensables

            Pour rester en contact avec ses collègues, il faut investir dans  des plateformes et outils de collaboration. Des plateformes de visioconférences, des messageries instantanées, des calendriers partagés, des outils de suivi…

            Tous ces outils doivent permettre de rassembler les équipes en dehors de leur lieu de travail.

            Le travail hybride, le nouveau fonctionnement dans les entreprises

            ✔️De nombreux dirigeants semblent sensibles à l’évolution des méthodes de travail, et notament sur le travail hybride. Il est important, pour ce changement, de se former aux nouvelles formes d’organisation, de management et de communication. En effet, sans formation, les salariés se sentiront désemparés face au changement. Quatre sur dix estiment avoir mal vécu la mise en place du télétravail depuis le début de la pandémie. Alors formez-vous !

            Parlez-nous de votre projet !

            Vous souhaitez déployer des actions pour améliorer la qualité de vie au travail dans votre entreprise ?

            Faites-nous part de votre projet en quelques clics !

            logo atid consulting blanc
            Certification Qualiopi

            La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d'action suivante : Actions de formations

            6 boulevard Bineau,
            92300 Levallois-Perret
            01 47 85 83 54

            NOS SOLUTIONS

            Prévention santé

            Programme HEAD

            Management

            Événementiel

            RESSOURCES

            Blog

            Livre blanc

            Webinars

            Podcasts

            RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

            Suivez-nous

            Vous avez le droit à la déconnexion !

            Vous avez le droit à la déconnexion !

             Le droit à la déconnexion

            Notre implication dans notre travail, les contraintes de temps, le stress engendré nous poussent à nous rendre disponible en dehors de notre temps de travail. Selon une enquête de l’agence européenne Eurofound, 27% des télétravailleurs interrogés ont déclaré avoir travaillé pendant leur temps libre afin de satisfaire des exigences professionnelles. Les limites du travail en dehors des horaires de travail doivent être claires pour ne pas se retrouver submergé. En effet, 41% des français affirment que dans leur entreprise, la direction n’a mis aucune action en place pour améliorer et favoriser le droit à la déconnexion selon une enquête du cabinet Eléas. Les salariés, connectés en permanence, souffrent régulièrement de risques psychosociaux pouvant être à l’origine de burn-out. L’hyper connexion a des effets désastreux pour l’entreprise et sur la santé des salariés.  

            Qu’est-ce que le droit à la déconnexion ?

            Le droit a la déconnexion repose sur le fait de la pas être en permanence joignable par la personne qui vous emploie en dehors des heures de travail pour des missions étant liées à son travail et par conséquent protéger son temps de repos et assurer son équilibre vie pro / perso.

            Pourquoi accorder un droit à la déconnexion ?

            L’objectif est d’éviter que le salarié soit sollicité en dehors de son temps de travail. C’est-à-dire tard le soir, pendant ses jours de repos ou de congés, ou lorsqu’il est en arrêt maladie. 

            Le droit à  la déconnexion est essentiel pour :

            • faire respecter les horaires de travail ;
            • garantir le temps de repos minimum de 11h par jour ;
            • réguler la charge de travail ;
            • prévenir les risques psychosociaux ;
            • rétablir une séparation entre vie professionnelle et vie personnelle.

            L’hyper connexion peut entrainer des risques psychosociaux, notamment la fatigue, l’anxiété, des troubles du sommeil, des dépressions…

            Dans cette période ou le télétravail est favorisé, il faut rester vigilant sur les horaires de travail. Le télétravail, ne rend pas les collaborateurs disponibles 24/24h.

            De même, la qualité de vie dans une entreprise est incontournable pour fidéliser les talents. Pour 73% des français, la QVT est aussi importante que le salaire. Une entreprise engagée dans la QVT est une entreprise qui rassure ses salariés en les accompagnant et en étant attentive aux besoins. Une entreprise mettant en place des actions pour le droit à la déconnexion, est une entreprise qui prend en compte l’équilibre de vie entre le monde professionnel et privé de ses collaborateurs,

            Cependant le sujet de la QVT est encore trop peu abordé en entreprise. 6 salariés sur 10 estiment que leur entreprise ne prend pas d’initiatives pour garantir l’équilibre entre vie pro et perso.

            Ce que dit la loi

            En tant qu’employeur, vous êtes tenu de mettre en place des dispositifs visant à respecter ce droit pour assurer le bien-être de vos salariés.

            Le droit à la déconnexion est à l’origine français, il est apparu dans le Code du travail en 2016. D’autres pays européens ont également suivi ce nouveau concept : l’Espagne, l’Italie et la Belgique l’ont introduit dans leur législation, et cette avancée a été adoptée par le Parlement Européen le 21 janvier 2021.

            La loi Travail (aussi appelée loi El Khomri) oblige toutes les entreprises de plus de 50 salariés à négocier des règles de déconnexion lors des négociations annuelles obligatoires (NAO) sur l’égalité professionnelle et la qualité de vie au travail. 

            Si un accord collectif n’est pas obtenu, l’entreprise est tenue d’élaborer une charte de  droit  la déconnexion, avec le comité social et économique (CSE) ou des délégués du personnel. Un employeur qui ne respecte pas ce droit de négociation encourt un an d’emprisonnement et 3 750 € d’amende.

            Lorsque le salarié est joignable en permanence, l’employeur doit lui verser une compensation financière oui accorder des congés supplémentaire pour le temps passé en astreinte.

            Les limites de cette loi

            La loi El Khomri ne prévoit aucune sanction pour les entreprises qui ne l’appliquent pas, ou qui ne possèdent pas d’accord collectif ou de charte de droit à la déconnexion. Le cas, du télétravail, qui est très présent aujourd’hui, n’est pas mentionné par le code du travail. C’est donc à l’entreprise, d’avoir une bonne conscience et mettre en place ses propres règles de droit à la déconnexion en travail à distance. Cependant, encore beaucoup d’entreprises n’ont pas d’actions pour valoriser le droit à la déconnexion. Près de 80% des télétravailleurs ne disposent pas d’information sur le droit à la déconnexion (selon une enquête de l’Ugict CQT de 2020).

            Pour résumer,

            ? Pour rappel, le droit à la déconnexion est nécessaire au bon fonctionnement d’une entreprise et pour la santé de ses collaborateurs.
            Si l’entreprise ne souhaite pas mettre en valeur ce droit, aucune sanction n’est prévue pour l’employeur. Cependant, l’employeur peut être sanctionné s’il n’a pas respecté son obligation de négociation sur la qualité de vie au travail ou la durée de repos légale minimale d’un collaborateur.

            Parlez-nous de votre projet !

            Vous souhaitez déployer des actions pour améliorer la qualité de vie au travail dans votre entreprise ?

            Faites-nous part de votre projet en quelques clics !

            logo atid consulting blanc
            Certification Qualiopi

            La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d'action suivante : Actions de formations

            6 boulevard Bineau,
            92300 Levallois-Perret
            01 47 85 83 54

            NOS SOLUTIONS

            Prévention santé

            Programme HEAD

            Management

            Événementiel

            RESSOURCES

            Blog

            Livre blanc

            Webinars

            Podcasts

            RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

            Suivez-nous

            L’organisation : un levier d’efficacité !

            L’organisation : un levier d’efficacité !

            Gagner en efficacité : soyez organisé !

             

            L’organisation du travail est un ensemble d’actions mises en place, dont l’objectif est d’améliorer l’efficacité et la performance. Il est important de trouver son mode de fonctionnement pour acquérir l’efficacité optimale. Chaque secteur, taille et culture d’entreprise influence sur la forme d’organisation individuelle de chaque salarié mais également sur la structure globale.

            La direction, les managers, les responsables des ressources humaines ont un rôle très important dans la coordination des tâches. En effet, les stratégies adoptées ont des répercussions sur la qualité du travail.

            Pour gagner en efficacité, il est conseillé d’organiser le travail de l’entreprise en 2 axes : les tâches et les équipes.

            La gestion des ressources humaines au cœur de l’organisation de travail

            Aujourd’hui, les nouveaux modèles d’organisation du travail reposent davantage sur l’humain. Le but étant d’améliorer les conditions de travail, il faut se baser sur ces 3 principes : 

            • flexibilité : flexibilité des horaires, prise en compte du feedback des collaborateurs dans l’avancement d’un projet
            • polyvalence : enrichissement et diversification des tâches pour les collaborateurs
            • autonomie : évolution vers une hiérarchie horizontale. Les collaborateurs sont responsabilisés, formés et prennent davantage d’initiatives. 

            Le management participatif est un nouveau fonctionnement qui repose sur l’implication de ses collaborateurs dans la prise de décision. C’est essentiel pour les faire adhérer aux valeurs de l’entreprise et à sa culture. De plus, favoriser le travail d’équipe et les relations humaines permet de renforcer la cohésion d’équipe et d’améliorer l’ambiance de travail. L’amélioration de la QVCT est une démarche de productivité mais également de bien-être des collaborateurs.

            Il est important dans une organisation de prendre conscience des demandes des salariés : télétravail, espaces de coworking, formation…

             

            Maîtriser la gestion des tâches et du temps de travail

            Une bonne organisation est le reflet d’une bonne répartition des tâches au travail, c’est-à-dire : découper, repartir et coordonner les tâches pour avancer ensemble avec la gestion du temps et des objectifs.

            Pour une répartition efficace, il faut connaître ses collaborateurs et ainsi prendre en compte les facteurs de motivation de chacun. Par exemple, certains seront plus animés par des projets ayant de forts retours sur investissement, d’autres sur des nouveaux projets entrainants des formations supplémentaires. Pour connaitre le ressenti des collaborateurs, il est primordial d’avoir une excellente communication entre les équipes/ membres. 

            Travailler dans un environnement agréable

            Pour s’organiser et être concentré, l’environnement de travail est important. Certaines personnes ont la capacité de travailler qu’importe l’endroit, et quelque soit l’amplitude du bruit autour, mais la grande majorité a besoin d’un espace adapté pour être productif et réussir à s’organiser. Pour rester motivé et organisé, il faut également se sentir bien à son poste, un ordinateur performant, une hauteur de chaise et un bureau adapté, un environnement calme, un double écran si nécessaire…

            Lister et planifier ses tâches dans son emploi du temps

            Mieux s’organiser ne signifie pas tout programmer à la minute près. Il s’agit simplement de connaitre le déroulé de votre journée pour travailler efficacement. Listez vos tâches et triez les ensuite avec un degrés d’importance. Vous saurez ainsi celles qui sont urgentes et à réaliser en priorité. Il vous restera à les planifier dans votre agenda. Mais attention à ne pas surcharger votre agenda ! Laissez vous des marges d’erreur pour ne pas vous démotiver.

            Vous aurez toujours des tâches urgentes qui se rajouteront à votre planning. C’est pour cela qu’il est important de planifier des espaces de temps vides pour ne pas vous retrouver avec un agenda surchargé.

            Nos 4 conseils pour améliorer sa productivité chaque jour :

            • Faites le point sur vos mails chaque matin ( et seulement le matin, sauf si une tâche urgente est en cours)
            • Ne vous laissez pas distraire par des notifications sur votre smartphone, vos mails, un collègue bavard
            • Classer vos documents à la bonne place pour être sur des les retrouver
            • Savoir prendre 10 minutes pour soi après avoir fini une tache
            • Faites en sorte que les réunions soient planifiées à l’avance

            Les bienfaits d’une bonne organisation :

            • une meilleure productivité
            • une hausse de la rentabilité
            • une baisse du taux d’absentéisme
            • un engagement des collaborateurs renforcé
            • la communication bienveillante
            • la pertinence des missions et leur répartitions équitables
            • un environnement de travail sain
            • l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle 
            • avoir un suivi sur le travail de vos collaborateurs

            Pour résumer,

            ? En résumé, la clé du succès d’une organisation efficace est de placer l’humain au cœur du processus, tout en respectant les compétences de chacun et de booster sa motivation grâce aux leviers d’engagement. De plus, l’organisation est un travail d’équipe qui passe par une bonne communication. Pour une organisation du travail productive nous pouvons retenir les 2 facteurs suivants :

            • la gestion des équipes pour motiver l’ensemble des collaborateurs
            • la gestion des missions ainsi que la gestion du temps pour chaque tâche et son degré d’urgence.

            Une organisation du travail adaptée participe grandement à la pérennité de l’entreprise.

            Parlez-nous de votre projet !

            Vous souhaitez déployer des actions pour améliorer la qualité de vie au travail dans votre entreprise ?

            Faites-nous part de votre projet en quelques clics !

            logo atid consulting blanc
            Certification Qualiopi

            La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d'action suivante : Actions de formations

            6 boulevard Bineau,
            92300 Levallois-Perret
            01 47 85 83 54

            NOS SOLUTIONS

            Prévention santé

            Programme HEAD

            Management

            Événementiel

            RESSOURCES

            Blog

            Livre blanc

            Webinars

            Podcasts

            RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

            Suivez-nous

            L’épanouissement des salariés

            L’épanouissement des salariés

            Comment rendre vos employés épanouis au travail ?

             

            Ce dimanche 20 mars 2022 nous fêtons la 10e édition de la journée internationale du bonheur ! À cette occasion, nous invitons managers et employés à célébrer cette journée en favorisant le dialogue pour un environnement professionnel plus heureux. 

            Permettre à ses collaborateurs d’être épanoui au travail c’est aussi exploiter le potentiel qu’ils peuvent apporter. En créant une dynamique autour de l’épanouissement, l’humain se sent valorisé et se sent capable de donner son maximum pour atteindre ses objectifs globaux. Les facteurs  favorisant le bonheur au travail sont nombreux et semblables à tous les secteurs d’activités confondus. En France, nous retrouvons principalement  :

            • La manière dont nous sommes traités avec respect
            • Le sentiment d’accomplissement et du sens du travail
            • Le fait de se reconnaitre dans les valeur de son entreprise

            Les facteurs à développer pour renforcer l’épanouissement des salariés

             

            1. La confiance

            Dans une équipe, la confiance est primordiale !

            La confiance envers vos collaborateurs apportera une marque de reconnaissance envers leur travail et permet de leur montrer que l’entreprise à besoin d’eux pour avancer. Leur montrer qu’ils sont utiles, que leur idées sont pertinentes et qu’ils sont autonomes dans les taches à accomplir, sont des facteurs de motivation. La confiance passe également par la prise de liberté, d’innover et d’être force de proposition. Cela a un impact très positif sur la productivité. Le salarié aura envie de se dépasser, de proposer des nouvelles idées et atteindra ses objectifs plus facilement et plus rapidement.

            La bonheur des salariés passe donc par la confiance accordée. Mais la confiance et l’autonomie ne signifie pas de se détacher de l’avancée des missions. Pour rester motivé, il faut être soutenu et encouragé dans cette démarche.

            2. Le respect

            Le respect de chacun est indispensable pour assurer de bonnes conditions de travail et une bonne ambiance générale. Le respect du salarié lui permet de s’épanouir et de se sentir en sécurité. Cela renforce son sentiment d’appartenance et sa liberté à proposer et prendre des décisions. Le respect entraine la considération. Un facteur indispensable pour se sentir utile à l’entreprise.

            Le respect au quotidien passe par les règles de courtoisie. Chaque salarié doit saluer son équipe en arrivant et après sa journée de travail finie. De plus, il doit être compressif, bienveillant et souriant avec ses collègues. Les règles de courtoisie doivent être exercées par tous pour maintenir les respect au travail.

            Aucun poste ne doit être sous-estimé ou dévalorisé.

            3. Valoriser les compétences / le travail

            Pour rendre vos collaborateurs plus épanouis dans leur travail, vous devez exprimer votre reconnaissance. Il est simple et efficace de remercier un collaborateur :

            • Reconnaitre les compétences et qualités de chacun
            • Reconnaitre les contributions de chacun aux différents projets
            • Récompenser ses équipes lorsqu’un projet remporte un franc succès

            4. Favoriser la prise d’initiatives / La prise de responsabilités

            Il est essentiel de savoir le sens de son travail. Pour être engagé, il faut que chaque salarié ressente que son rôle est indispensable et permet l’atteinte des objectifs de l’entreprise.

            Lors d’une embauche, l’idéale est d’accompagner la personne les 2 premiers mois. Il aura l’occasion de découvrir les valeurs de l’entreprise et de faire connaissance avec l’équipe. Après cette période d’accompagnement intense, il faut maintenir ce soutien avec des entretiens régulier pour faire le point. Cette accompagnement permet de responsabiliser chaque salarié et de lui donner les clés en main pour être autonome dans l’entreprise.

            5. Créer du lien dans l’équipe 

            • Activités team-building et séminaires

            Une activité team-building a pour objectif de renforcer l’esprit d’équipe et de passer un moment agréable ensemble.
            Plusieurs activités team-building permettent de vivre un moment renforçant la cohésion d’équipe entre collègues. Voir les possibilités de team-building

            • La pause déjeuner pour se retrouver ensemble

            Il est agréable de se retrouver à une pause déjeuner. En prévoyant, une pause déjeuner collective, vous favorisez la discussion sur des sujets extra-professionnelles coupant de votre travail.

            6. L’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle

            Enfin, le bonheur au travail passe aussi par un équilibre au quotidien. Notamment la conciliation entre la vie professionnelle et la vie personnelle. Surtout pour les nouvelles générations, les collaborateurs ne vivent pas pour travailler. Ils espèrent une flexibilité suffisante pour leur permettre de gérer leur temps.

            Le télétravail offre la possibilité pour les salariés de mieux gérer leur équilibre de vie. Une bonne gestion des horaires est donc un facteur impactant la qualité de vie au travail des salariés.

            Proposez des horaires de travail flexibles, autorisez le télétravail, organisez des réunions à des horaires décents, etc… Toutes ces actions favorisent la deconnexion et l’épanouissement personnel.

            Pour résumer,

            ?Les facteurs influant l’épanouissement des collaborateurs comme la qualité des relations, l’entre-aide, le sens du travail, ont un impact fort sur le bonheur des employés. Aider vos équipes à mieux travailler ensemble c’est favoriser une bonne ambiance de travail et renforcer les liens entre les équipes. Tous ces facteurs affectent véritablement la productivité globale de l’entreprise.

            Parlez-nous de votre projet !

            Vous souhaitez déployer des actions pour améliorer la qualité de vie au travail dans votre entreprise ?

            Faites-nous part de votre projet en quelques clics !

            logo atid consulting blanc
            Certification Qualiopi

            La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d'action suivante : Actions de formations

            6 boulevard Bineau,
            92300 Levallois-Perret
            01 47 85 83 54

            NOS SOLUTIONS

            Prévention santé

            Programme HEAD

            Management

            Événementiel

            RESSOURCES

            Blog

            Livre blanc

            Webinars

            Podcasts

            RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

            Suivez-nous

            L’intelligence émotionnelle

            L’intelligence émotionnelle

            Booster votre intelligence émotionnelle

             

            L’intelligence émotionnelle est un atout majeur pour tout leader. Elle permet une gestion d’équipe plus efficace et peut s’avérer très utile pour la gestion des conflits.

            L’intelligence émotionnelle, c’est quoi ?

            Pour comprendre ce qu’est l’intelligence émotionnelle, il faut redéfinir ce que sont les émotions. Ce sont avant tout des informations. Elles nous renseignent sur notre relation avec nous même, les autres et notre environnement. L’intelligence émotionnelle permet alors d’identifier ces émotions, et d’en extraire un message pour s’adapter au mieux à la situation.

            L’intelligence émotionnelle est un réel levier de performance et de bien-être pour l’entreprise et ses salariés.

            Pourquoi développer son intelligence émotionnelle ?

            Les bénéfices sont nombreux :

             

            1. Réduire votre niveau d’anxiété
            2. Pouvoir gérer les conflits avec efficacité
            3. Améliorer vos relations
            4. Augmenter vos compétences en leadership
            5. Booster la maîtrise de soi
            6. Développer la confiance en soi

            Les bénéfices pour un manager :

            Le manager intelligent émotionnellement sait activer les émotions pour en faire bon usage. Par exemple, il sait utiliser les émotions pour favoriser la créativité, la performance, la prise de décision ou encore la négociation au sein de son équipe. Dans les équipes avec un manager émotionnellement intelligent, on constate un équilibre émotions déplaisantes / plaisantes. Il favorise l’expression des émotions déplaisantes dans les équipes pour procéder à des ajustements, et ainsi améliorer les relations. Les équipes vivent beaucoup plus d’émotions plaisantes même en situation d’inconfort que les équipes avec un manager moins intelligent émotionnellement.

            Pour plus de productivité :

            Aujourd’hui l’intelligence émotionnelle contribue à la productivité d’une entreprise. Il faut noter que lorsque les employés font face à de nombreuses énergies négatives, ils ne s’investiront pas totalement dans leurs missions. Ce manque d’engagement est un cercle vicieux entrainant une démotivation générale et un manque de créativité.  Un manager ayant une sensibilité envers ses collaborateurs pourra reconnaitre rapidement l’état émotionnel de son équipe et arranger la situation. La qualité de vie au travail repose également sur l’épanouissement des salariés et de leur confiance envers le manager. Découvrez notre post Linkedin sur les leviers de l’engagement du salarié.

            Pour mieux gérer les conflits :

            L’intelligence émotionnelle est efficace pour la gestion des conflits. Un manager avec un QE (quotien émotionnel) élevé sera plus serein et sa confiance en soi l’aidera à faire face et prendre les meilleures décisions dès lors qu’un conflit éclate. Cet atout majeur lui permet aussi d’avoir des relations plus sincères et renforce la cohésion d’équipe entre collaborateurs.

            Quelles bonnes pratiques pour développer au quotidien son intelligence émotionnelle ?

            Les émotions impactent notre prise de décision et notre réflexion. Elles jouent un rôle important dans nos comportements.

            Mais pour contrôler ses émotions, il faut d’abord les comprendre. Le développement de l’intelligence émotionnelle passe donc par la gestion de ses émotions et de ses pulsions. Voici plusieurs conseils qui, à force d’être pratiqués, vont améliorer votre QE :

            • Essayer de ne pas réprimer ses émotions, en prenant conscience de celles-ci et en posant des mots dessus,« qu’est-ce que je ressens concrètement, de la colère, de la tristesse, de la culpabilité, de la frustration, de l’anxiété ?… »
            • Célébrer chaque victoire, savourer des accomplissements permet de renforcer le sentiment d’appartenance, la gratitude exprimée renforce les liens dans l’équipe concernée. Cela permet également à notre corps de recharger les batteries avant de rebondir.
            • Ne pas émettre de jugement rapide, sans fondement. Pour cela, il faut prendre en compte le contexte, tous les arguments (et pas seulement ceux qui vont dans notre sens). Remettre les choses dans son contexte, par exemple, en ne prenant pas la critique de manière isolée, mais dans une globalité.
            • Prendre du recul sur ses erreurs, sans les oublier pour autant, et en assumant ses responsabilités. La rancune entrave la prise de distance.
            • Travailler sur son intuition et être à l’écoute des autres. Faire régulièrement un check-up de son état émotionnel, de celui de ses collaborateurs et de son entourage. Interroger une personne sur son état émotionnel permet de faire preuve d’empathie « comment vas-tu ? », « comment te sens-tu dans ton poste et dans ton équipe ? ». Pour le manager, cette information donnera une vision globale de l’état émotionnel de son équipe et d’identifier les conflits, d’ajuster les manières de travailler, de se reconnaître.

            Pour résumer,

            L’intelligence émotionnelle en entreprise devrait être un axe stratégique. Travailler l’intelligence émotionnelle consiste à transformer les émotions en ressources. Elle permet de rassembler les collaborateurs / équipes autour de valeurs communes et de renforcer la cohésion d’équipe.

            L’intelligence émotionnelle devient un atout pour s’adapter, rester motivé et rebondir.

            Nous parlons de plus en plus de managers – coachs, empathiques et bienveillants : découvrez notre infographie. L’intelligence émotionnelle permet d’instaurer un climat favorable au bien-être et source de performance pour l’entreprise.

            ? Chez ATID nous proposons des ateliers qui vous aideront à booster votre intelligence émotionnelle

            Parlez-nous de votre projet !

            Vous souhaitez déployer des actions pour améliorer la qualité de vie au travail dans votre entreprise ?

            Faites-nous part de votre projet en quelques clics !

            logo atid consulting blanc
            Certification Qualiopi

            La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d'action suivante : Actions de formations

            6 boulevard Bineau,
            92300 Levallois-Perret
            01 47 85 83 54

            NOS SOLUTIONS

            Prévention santé

            Programme HEAD

            Management

            Événementiel

            RESSOURCES

            Blog

            Livre blanc

            Webinars

            Podcasts

            RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

            Suivez-nous

            Alléger sa charge mentale

            Alléger sa charge mentale

            Comment se libérer de sa charge mentale ?

             

            Depuis ces dernières années, nous faisons face à de nombreux bouleversements et la frontière entre vie pro et vie perso s’efface ( le fameux blurring). Si une to do list défile en boucle, vous êtes sous tensions et anxiété vous guette et votre charge mentale est surchargée. La bonne nouvelle, c’est qu’ils existe des solutions pour y remédier ! Dans cet article, nous vous livrons des conseils à mettre en pratique pour alléger sa charge mentale de manière simple et efficace.

            La charge mentale, c’est quoi ?

            La charge mentale, c’est l’ensemble des sollicitations du cerveau pendant l’exécution d’un travail, peut être stimulante au même titre que le stress ou devenir problématique à plusieurs niveaux que ce soit dans la sphère privée ou la sphère professionnelle.

            La charge mentale fait partie des Risques Psycho-sociaux, et peut avoir un impact sur votre productivité. Le nombre de tâches à effectuer, la rapidité demandée, la culture du résultat sont des facteurs intensifiant la charge mentale de vos collaborateurs, quel que soit la fonction et les responsabilités.

            Nous devons calculer et prévoir toutes les tâches dans son emploi du temps. Les tâches inachevées restent en tête et exercent une pression supplémentaire.

            Les différentes phases du stress

            Et quand la charge mentale bascule dans la surcharge, elle s’accompagne alors de symptômes comme la fatigue, des maladies cardiovasculaires, irritabilité, troubles du sommeil…

            Penser à tout, tout le temps, pour assurer un bon fonctionnement n’est pas la solution.

            Comment identifier la surcharge mentale ?

            Une surcharge mentale apparaît quand des tâches à réaliser s’accumulent.

            Avant d’arriver à une surcharge mentale, des symptômes peuvent apparaître. les symptômes les plus communs sont :

            • Le sentiment de manquer de temps;
            • L’impression d’être toujours surpassé, avoir 1001 choses à faire;
            • Faire des “to do list” mais ne jamais tout réaliser;

            Comment alléger notre charge mentale ?

            Voici nos meilleurs conseils pour vous soulager et vous permettre d’attaquer vos journées de travail sereinement.

            1. Organiser ses journées et prioriser

            Ce conseil simple est fondamental. S’organiser permet de libérer la charge de travail et de connaitre les priorités. L’organisation au travail est souvent négligée, elle vous permettra pourtant d’etre plus productif et efficace. Pour s’organiser, la réalisation d’une ‘To Do List’ avec l’ordre des priorités et de mettre à jour son agenda vous sera indispensable. La méthode consiste à lister les tâches à accomplir.

            1. Délimiter la frontière entre le travail et la vie personnelle

            Depuis cette période compliquée, le télétravail a chamboulé le fonctionnement de nombreuses entreprises. Il est parfois compliqué de séparer vie pro et vie perso. Séparer ces deux mondes est une étape cruciale pour se sentir bien et garder sa productivité. Il est important de ne pas se laisser déborder. Pour ne pas se laisser déborder et délimiter travail et vie personnelle, il est nécessaire de respecter les horaires fixées. Il peut être exceptionnel de travailler plus longtemps mais cela doit rester une exception !  Et, une fois votre journée de travail terminée, vous êtes déconnecté de votre travail ! Évitez les emails ou les appels téléphoniques le soir, une fois rentré chez soi. Votre soirée n’appartient qu’à vous !

            1. Savoir prendre des pauses

            Pou être productif, il faut d’accorder des pauses entre chaque tâches importantes. Prendre le temps pour déconnecter permet de se détendre avant de commencer une nouvelle mission. Pendant l’année, n’oubliez pas d’étaler vos congés afin de vous ressourcer.

            1. Déléguer et apprendre à dire non

            Il est très important de savoir déléguer car vous ne pouvez pas tout faire. Il faut accepter de déléguer une partie des tâches afin d’alléger votre travail. Une surcharge de travail est l’une des causes de surcharge mentale.

            “Si vous voulez aller vite, allez-y seul. Si vous voulez aller loin, allez-y ensemble” découvrez notre article parallèle sport et entreprise pour comprendre l’importance du travail d’équipe.

            Pour libérer votre charge mentale, il faut savoir dire “non”. Être réaliste sur les attentes et ses compétences et le temps que l’on dispose est une bonne chose pour votre productivité.

            1. Prendre le temps pour soi

            Il faut avoir des moments de défoulement ou de détente pour libérer sa charge mentale. Il faut extérioriser et cela passe par exemple, par une activité physique. Le sport est la meilleure chose pour éviter la surcharge et souffler après une journée de travail.

            Pour résumer,

            ? Chez Atid  nous proposons des ateliers qui vous aideront à libérer votre charge mentale

            Parlez-nous de votre projet !

            Vous souhaitez déployer des actions pour améliorer la qualité de vie au travail dans votre entreprise ?

            Faites-nous part de votre projet en quelques clics !

            logo atid consulting blanc
            Certification Qualiopi

            La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d'action suivante : Actions de formations

            6 boulevard Bineau,
            92300 Levallois-Perret
            01 47 85 83 54

            NOS SOLUTIONS

            Prévention santé

            Programme HEAD

            Management

            Événementiel

            RESSOURCES

            Blog

            Livre blanc

            Webinars

            Podcasts

            RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

            Suivez-nous

            L’audit QVT par l’évaluation du bien-être au travail

            L’audit QVT par l’évaluation du bien-être au travail

            L’importance de l’audit du bien être en entreprise !

             

            art de faire passer un message

            Savez-vous comment se sentent vos salariés au sein de votre structure ?

            De nos jours, il s’avère indispensable pour chaque entreprise, petite ou grande, de prendre en compte le bien être de vos employés pour maximiser l’entente professionnelle et les performances globales. Chef d’entreprise, DHR, happiness manager, le bien-être est de votre responsabilité ! 

            L’identification des performances de votre politique de qualité de vie au travail nécessite l’évaluation des besoins et des attentes de vos collaborateurs. Que souhaitent-ils vraiment ? Quel est cette petite étincelle qui permettrait de faire briller vos salariés ? Décortiquez votre politique bien-être et faîtes un audit de votre QVT !

            Pourquoi évaluer les besoins ?

            L’un des plus grands débats au sein de l’industrie du bien-être est de savoir si les programmes de QVT en entreprise fonctionnent réellement.

            Une évaluation des besoins en qualité de vie au travail permet :

            • D’identifier de nouvelles perspectives de travail, accompagnées de suggestions et d’amélioration pour un changement constructif.
            • D’enquêter sur les bénéfices d’un programme de bien-être
            • D’estimer le lien de causalité entre bien-être au travail et santé mentale, physique et émotionnelle des employés

            Une fois l’évaluation des besoins et des attentes faites, vous pourrez par la suite plus facilement définir les mesures concrètes à mettre en œuvre pour améliorer votre politique qvt.

            Comment faire l’audit du bien être et de la QVT ?

            Les programmes de bien-être au travail sont efficaces, mais seulement s’ils sont gérés efficacement. Pour en tirer le meilleur parti, les entreprises doivent mesurer, surveiller et améliorer les programmes pour maintenir l’engagement des employés.

            Pour évaluer le niveau de bonheur au travail de vos salariés, plusieurs méthodes peuvent être utilisées :

            • L’entretien individuel : s’entretenir avec chacun des salariés tour à tour pour faire le point. Cette méthode peut être riche d’enseignement, mais peut aussi vous prendre un temps considérable.
            • Vous pouvez également confier cette mission à un spécialiste de la qualité de vie au travail qui saura, de par son expertise, vous accompagner et vous conseiller de la meilleure des manières.
            • Enfin, vous pouvez faire remplir à vos collaborateurs un questionnaire sur le bien-être au travail dans le but de recueillir leur avis sur un maximum de critères, de façon clair et efficace, afin de pouvoir un avis global sur la question et de mener des actions en conséquence.

            Quels sont les critères d’évaluation ?

            Lorsque vous évaluez votre programme de bien être, vous devez suivre et évaluer différents indicateurs, faciles à mesurer, et qui vous permettront de faire de faire l’état des lieux et de pouvoir améliorer certains critères.

            Différents critères peuvent se retrouver dans l’évaluation du bien-être au travail :

            • Des critères reliés au travail intrinsèque : les missions, la charge de travail, le niveau de compétences, la pertinence du poste, le temps partagé
            • L’évaluation de la qualité de l’environnement de travail : le lieu, les équipes, la santé physique et morale des employés
            • L’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle : création la charte de la déconnexion
            • Les programmes de bien-être : offres de remise en forme, événements et activités collectives, sensibilisation à la santé
            • Le management : management à distance, la communication assertive 

            Votre modèle de grille d’évaluation du bien-être au travail de vos salariés

            Pour évaluer votre politique bien-être en entreprise, nous vous proposons notre modèle de grille d’évaluation téléchargeable au format Excel. Cette grille vous permettra de faire l’audit de votre politique QVT !

            N’hésitez pas à nous faire vos retours via notre site ou nos réseaux sociaux !

            Bon à savoir

            Garder et fidéliser ses collaborateurs est un enjeu de taille pour les chefs d’entreprise. Les critères d’évaluation du bien-être au travail vus précédemment sont à mettre en lien avec les indicateurs généraux de l’entreprise : absentéisme, turnover, taux d’AT/MP…

            Ce sont des enjeux primordiaux pour les entreprises qui doivent mettre en place les bonnes actions, au bon moment.

            La politique RH doit être menée avec rigueur : bien recruter, bien intégrer, bien former.

            Parlez-nous de votre projet !

            Vous souhaitez déployer des actions pour améliorer la qualité de vie au travail dans votre entreprise ?

            Faites-nous part de votre projet en quelques clics !

            logo atid consulting blanc
            Certification Qualiopi

            La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d'action suivante : Actions de formations

            6 boulevard Bineau,
            92300 Levallois-Perret
            01 47 85 83 54

            NOS SOLUTIONS

            Prévention santé

            Programme HEAD

            Management

            Événementiel

            RESSOURCES

            Blog

            Livre blanc

            Webinars

            Podcasts

            RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

            Suivez-nous

            Parallèle entre sport et entreprise

            Parallèle entre sport et entreprise

            Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin !

             

            art de faire passer un message

            Il existe de nombreuses similitudes entre le sport et le monde de l’entreprise. En effet, des valeurs assimilées au milieu sportif, telles que la solidarité, la loyauté, le courage, sont essentielles pour vos équipes dans le milieu professionnel.

            Le sport, en particulier le sport de haut niveau fascine toujours le monde de l’entreprise. Chez ATID Consulting, nous cherchons à mettre en valeurs les parallèles possibles, et mettre en place des actions grâce aux méthodes du sport haut niveau pour ainsi mieux travailler, être plus performant en équipe et en individuel.

            Un esprit collectif dans toutes équipes

            L’esprit d’équipe c’est la solidarité entre les membres d’un groupe.

            La solidarité entre les membres d’une équipe est indispensable pour avancer dans des projets communs. Il est assez rare de voir une équipe de basket, de foot gagner un match si elle est déchirée à l’intérieur. Cela n’empêche pas des divergences mais elles sont surpassées.

            Dans une entreprise, la gestion des collaborateurs est primordiale. Ils doivent être capables de travailler ensemble.

            Prenons l’exemple de l’aviron : dans ce sport exigeant au niveau physique, au niveau mental, il faut ramer dans le même sens et à la même allure pour être performant ! Il y a un leader qui donne le rythme tout en étant au service de l’équipage.

            En tant que responsable d’une équipe, votre objectif est d’aider vos collaborateurs à développer leur compétences et les motiver pour garder un rythme de performance. En les accompagnant en liant performance et épanouissement, vous permettez a votre équipe d’être poussée vers le haut. 

            Accompagner ses collaborateurs

            Dans le sport, des acteurs « extérieurs » comme les sponsors, les fédérations, les présidents de clubs ou des fédérations attendent des résultats satisfaisants et cela engendre une pression pour l’équipe. L’entraîneur d’une équipe est là pour les soutenir et protéger mentalement la santé des joueurs. Le parallèle avec le monde de l’entreprise est frappant. Que se passe-t-il quand des actionnaires se montrent pressés de connaître des résultats ?

            Une équipe sous pression est une équipe malade. L’anxiété est l’un des facteurs premiers des erreurs et du manque de productivité. Un manque de confiance en soi entraine un manque d’initiative, de créativité et de motivation à réaliser ses missions.

            Construire un esprit d’équipe en entreprise durable

            Il est important de construire une stratégie d’entreprise durable avec son équipe. Avoir un objectif commun, fédérer, développer le sentiment d’appartenance : ces facteurs feront augmenter la cohésion.

            Créer ce climat bienveillant sera source d’épanouissement individuel.

            L’importance de la communication transparente

            Une communication fragile est un point présent dans de nombreuses entreprises. Dans une équipe sportive performante, l’entraîneur joue avant tout le rôle de garant d’une certaine harmonie. Dire cela et surtout le mettre en œuvre, ne veut pas dire vivre dans le monde des Bisounours ou de dire tout à tout le monde.

            Ainsi, les qualités de franchise et sincérité d’un manager sont la garantie du climat de confiance.

            Un équipe encouragée favorise les performances

            Si une équipe n’est pas stimulée, mise en valeur, encouragée, il sera difficile pour ses membres d’avoir l’envie de se battre pour sa société, de s’améliorer et de se dépasser. Ainsi, apprendre à faire des feed-back est un enjeu capital pour les managers.

            De même, le dépassement de soi est un élément important du sport. Il est favorisé par le coach à travers une attitude ferme, mais encourageante. Développer la cohésion de votre équipe passe par un travail minutieux, régulier d’analyse de situations, de corrections, de travail d’équipe. C’est un mix entre coaching individuel et coaching d’équipe.

            Vous devez permettre à vos équipes de se sentir bien pour qu’elles puissent donner le meilleur d’elles-mêmes pour l’entreprise et son développement. 

            La responsabilisation est une approche porteuse de sens et qui donne de très bon résultats.

            Pour résumer,

            Connaitre le potentiel de chacun permet de rendre votre équipe plus performante. Ce potentiel sera renforcé par un esprit collectif.

            Un esprit collectif permet aux collaborateurs de se sentir rassuré, protégé et permet de se sentir soutenu dans son travail. Si l’on gagne ensemble, on perd ensemble en milieu sportif comme dans le milieu de l’entreprise !

            Pour développer l’esprit d’équipe dans votre entreprise, découvrez nos services sur mesure !

            Parlez-nous de votre projet !

            Vous souhaitez déployer des actions pour améliorer la qualité de vie au travail dans votre entreprise ?

            Faites-nous part de votre projet en quelques clics !

            logo atid consulting blanc
            Certification Qualiopi

            La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d'action suivante : Actions de formations

            6 boulevard Bineau,
            92300 Levallois-Perret
            01 47 85 83 54

            NOS SOLUTIONS

            Prévention santé

            Programme HEAD

            Management

            Événementiel

            RESSOURCES

            Blog

            Livre blanc

            Webinars

            Podcasts

            RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

            Suivez-nous