UA-115770998-2
Un challenge connecté pour l’après cancer

Un challenge connecté pour l’après cancer

ATID Consulting est heureux d’avoir accompagné l’Institut Rafaël pour la création et la réalisation de la première semaine de l’après cancer autour d’un challenge connecté : l’ACC.

L’Institut Rafaël : la maison de l’après cancer

L’Institut Rafaël offre aux patients des programmes de réhabilitation personnalisés leur permettant de retrouver un équilibre de vie après le cancer.

Le but de ce premier challenge connecté a été  double. D’un part, de sensibiliser sur les bienfaits de l’activité physique, d’autre part, de fédérer un maximum de participants afin de récolter des dons pour financer l’Institut.

L’Après Cancer Challenge, qu’est-ce que c’est ?

Nous vous avons lancé le défi de relier et gravir les 7 plus hauts sommets du monde et d’atteindre l’objectif des 100 000 kms à travers une course connectée.

Les inscrits au challenge ont participé en équipe de 5 personnes pour atteindre l’objectif commun et agir pour l’après cancer. Chaque pas ou activité physique permettait de faire monter le compteur de kilomètres. Ces derniers ce sont transformés en dons pour l’Institut Rafaël et ont ainsi permis un accompagnement d’un plus grand nombre de patients.

L’ACC en chiffres :

Bravo et merci aux 638 participants grâce à qui nous avons pu parcourir 28 036 kilomètres.

Grâce à vous, durant cette semaine :

39 831 718 pas réalisés

9 335 pas parcourus par jour en moyenne par participant

58% de l’activité des participant en augmentation

Nous avons parcouru l’équivalent de :

  • 1 aller/retour Paris/Ushuaïa
  • 661 marathons

Merci  également aux entreprises partenaires. En soutenant le projet, leurs nombreux collaborateurs se sont mobilisés tout au long de la semaine : ALTEN, ARTEMYS, AXANTIS, DAVIS POLK&WARDWELL, FRENSENIUS KABI France, GROUPAMA PVL.

L’équipe de l’Orléans Loiret Basket, des Espoirs du Stade Français Paris ont aussi contribué au challenge, en faisant compter leurs pas parcourus pendant leurs matchs respectifs pendant la semaine du 21 septembre.

Enfin, nous tenons à remercier la marraine de l’événement, Christine Kelly pour sa bienveillance et son accompagnement quotidien. D’autres personnalités ont aussi apporté leur soutien et nous ont aidé à faire rayonner ce challenge. Muriel Hurtis, Christelle Daunay, Cyril Benzaquen, Pascal Papé, François Trinh-Duc, Jean-Marc Mormeck, Jean-Michel Fauvergue.

« Bravo à tous. Les trophées, les pas, les points, la compétition c’est bien, mais n’oublions pas que nous avons débloquée des fonds TOUS ENSEMBLE ! C’est juste magnifique et merci à ceux qui ont créé cette animation et merci à l’Institut Rafaël qui aide les patients à aller mieux » K@reen

« Ce Challenge sportif et solidaire est une très bonne initiative. Il permet, en effet, d’être à la portée de tous, y compris, durant les congés et de participer à son niveau à faire avancer une bonne cause tout en marchant ou pratiquant une activité sportive. Il offre également l’opportunité de sensibiliser chacun(e) aux bienfaits du sport 😊 Dans l’ensemble, nos collaborateurs ont assez vite adhéré au concept et trouvé l’idée sympa et originale. »  Stéphanie, Responsable Communication Groupe ARTEMYS

Sportivement,

ATID Consulting

Nos conseils pour une bonne récupération sportive

La récupération est une phase importante pour toute personne pratiquant une activité physique. Le sport entraîne un stress sur le corps. C’est seulement après avoir récupéré complètement que le corps s’adapte, pour être plus fort et plus performant.

Espacer les séances et laisser suffisamment de temps de repos est un premier pas indispensable. Il permet d’ éviter le surentraînement et de récupérer correctement. A part le repos, il existe plusieurs pratiques pour faciliter et améliorer la récupération :

Bien s’hydrate

L’activité physique entraîne une perte d’eau par la sudation, et impacte le mécanisme du corps. Il faut donc boire suffisamment avant, pendant et après l’effort.
Cette perte d’eau s’accompagne également d’une perte de minéraux (sodium, potassium, etc.). Une eau minérale gazeuses peut alors être consommée après l’activité. Cela permet de compenser cette perte, mais il ne faut pas en abuser car elles sont souvent très riches en sodium. Évitez donc les boissons énergétiques ou les boissons d’efforts industrielles.

Bien manger

Le sport représente une dépense énergétique importante. Afin de restaurer votre stock de glycogène (réserve de sucre contenue dans les muscles), vous devez consommer suffisamment de glucides lors du repas suivant votre séance. Si vous ne pouvez pas prendre de repas après votre séance, pensez à prendre une collation (fruits, fruits secs par exemple).
Vous devez également consommer suffisamment de protéine (viande, poisson, œufs ou légumineuse) pour reconstruire les tissus « abimés » par l’effort. Privilégiez toujours une alimentation naturelle et de qualité.

Bien dormir

C’est un point clé de la récupération. Il est recommandé de dormir au minimum 7 heures par nuit. Nous produisons des hormones de croissance qui permettent la récupération et la croissance musculaires et qui sont sécrétées pendant notre sommeil.

Se masser

Les massages ou les auto-massages (massages pratiqués seul) sont une technique de récupération de plus en plus populaire chez les sportifs. Depuis quelques années, vous pouvez trouver tout un tas d’outils de massage dans les grands magasins de sport (rouleaux, balles, etc.).
Les massages vont permettre de mobiliser les différentes couches de tissus (peau, fascias, muscles) et leur permettre de mieux se régénérer. Il existe plusieurs types de massages

– Les massages superficiels : on appuie modérément et on passe d’une zone à l’autre. Ils sont agréables et non douloureux.
– Les massages profonds : on reste plus longtemps sur une même zone en cherchant les zones de tension (« trigger point » en anglais). Ils sont douloureux sur le moment, mais peuvent être très utiles pour relâcher des zones chroniquement tendues (nuque, fléchisseurs de hanche, etc.).

Bouger

Notre corps est fait pour bouger. Pendant la récupération, il est également bon de bouger (marche active, séance à intensité réduite, mobilisations articulaires, etc.). Cela permet une meilleure circulation et une meilleure hydratation des tissus.

Utiliser le chaud et le froid lors des douches

Juste après le sport, une douche froide aura pour effet de freiner les inflammations et ainsi de faciliter la récupération. Une douche ou un bain chaud un peu plus tard relâcheront quant à eux vos muscles et participeront également à la récupération.

La récupération est donc d’abord une question d’hygiène de vie. Le sommeil et l’alimentation en sont 2 facteurs clés. Mais il existe aussi des techniques un peu plus spécifiques, comme les massages et les douches froides qui permettent de d’accélérer le processus.
Tous ces points nécessitent d’être testés pour être utilisés au mieux. C’est finalement en connaissant votre corps et ses réactions que vous récupérerez de manière optimale.

Pour aller plus loin, nous mettons en place des ateliers pour vous apprendre comment mieux récupérer et éviter ainsi les troubles musculo-squelettiques.: https://www.atid-consulting.com/preventionsanteatelier/