Organiser un séminaire de rentrée

Organiser un séminaire de rentrée

Préparer votre séminaire de rentrée !

 

Après une longue période sans pouvoir se rassembler au complet, préparez dès maintenant votre évènement de rentrée pour connecter vos équipes et partager les objectifs à venir !

Le but d’un séminaire ?

Un séminaire d’entreprise permet de faire un constat, un bilan, de fixer des nouveaux objectifs ou encore récompenser et féliciter ses équipes. Partager ensemble un moment fédérateur est essentiel pour améliorer la productivité, et optimiser l’esprit d’équipe et l’ambiance générale au sein des collaborateurs.

Le séminaire est un moment de pause pouvant durer d’une journée à une semaine. Suite à des nouveaux modes de travail après la crise sanitaire, rassembler tous les salariés ou seulement ceux d’un département précis est devenu bénéfique pour renforcer la motivation des salariés et renforcer la cohésion.

A l’occasion d’un séminaire,  il est nécessaire d’échanger, de faire le point sur les objectifs atteints et les nouveaux objectifs. Un dialogue doit être instauré entre les différents collaborateurs, le tout dans une ambiance sereine et dans un cadre sortant du quotidien.

Les objectifs possibles en organisant un séminaire : 

N°1 : transmettre des messages, des stratégies

N°2 : réunir l’ensemble des collaborateurs dans un univers de travail original

N°3 : renforcer la culture d’entreprise

N°4 : valoriser l’entraide et les compétences de chacun, valoriser l’esprit d’équipe

N°5 : améliorer la communication au sein de vos équipes

N°6 : remercier ses équipes

    Les différents types de séminaires d’entreprise

    Il est important que le séminaire réponde à vos attentes, il existe différents types de séminaire en fonction de vos besoins :

    Le plus connu et le plus fréquemment réalisé est le séminaire d’intégration.

    Par définition, ce séminaire est organisé lorsque l’entreprise emploie de nouveaux collaborateurs, fusionne avec une entreprise, modifie sa hiérarchie…

    C’est le moment où vos équipes se rassemblent et apprennent  se connaître dans un cadre extérieur. C’est également l’occasion de découvrir chaque service de l’entreprise, de rencontrer les futurs interlocuteurs et de d’imprégner de la culture et des valeurs de l’entreprise.

    Le séminaire de direction

    Il s’agit de réunion en comité restreint, rassemblant seulement les dirigeants de la société et les cadres supérieurs dans le but d’analyser les développement mis en place et d’échanger sur des objectifs futurs. C’est l’occasion d’évoquer les nouvelles perspectives pour le développement de l’entreprise.

    Le séminaire de formation

    Il s’agit de faire acquérir à ses employés des nouvelles compétences. Il peut également d’agir d’un séminaire de prévention au travail incluant la gestion des 3 batteries, les gestes et postures au travail, des conseils de diététicienne, de sophrologue, de management. Ces formations peuvent être animées, par des experts santés et des sportifs de haut niveau. En effet chez ATID consulting, nous transposons les méthodes du sport de haut niveau au monde de l’entreprise.

    Le Séminaire de cohésion

    L’objectif est de booster les équipes et de les rendre plus performantes. Ce type de séminaire a pour but de renforcer l’esprit d’équipe. Il répond à plusieurs objectifs : construire une nouvelle équipe, gérer des tension relationnelles, faire évoluer la maturité, encourager des nouvelles méthodes de fonctionnement etc…

    Comment initier la démarche d’organisation du séminaire ?

    Déterminer objectifs et cible

    Il faut avant tout, définir vos objectifs. En effet, comme vu précédemment, chaque séminaire possède un but pour un public visé. Vous devez alors vous poser certaines questions pour la bonne organisation du séminaire, et notamment “Pourquoi organiser cet événement ?” et “À qui il s’adresse ?”. Ainsi, une fois que ces questionnements ont été traités, vous pouvez vous orienter vers un type de séminaires adapté.

    Quels objectifs ? Vous pouvez organiser un séminaire pour renforcer la culture et les valeurs de votre entreprise et la communication, faire un bilan sur les objectifs, faire un point général avec les membres de la direction, intégrer une nouvelle personne, etc.

    Et pour la cible ? L’objectif peut concerner l’ensemble des salariés ou seulement un pôle précis : mangers, dirigeants, unité ciblée et même parfois les clients

    Déterminer le budget

    Une fois les objectifs et la cible choisis, déterminer le budget ! Comme tout événement, il faut budgétiser le séminaire afin de poser un cadre. Il dépend des objectifs, du nombre de personnes convié et va permettre de déterminer le nombre de jours, la destination et les activités sur place.

    Choisir la destination et la date de votre séminaire d’entreprise

    Vous devez choisir la destination et la date de votre séjour d’entreprise. Il faut faire en sorte que le maximum de personne conviée puisse être disponibles (vous devez donc éviter les week-ends, les jours fériés, les vacances, etc.).

    Pour le lieu, un large choix est possible, il doit être en adéquation avec vos objectifs et les valeurs de votre entreprise.

    Faire un bilan

    Enfin, une fois l’événement fini, il est important de faire un bilan avec les participants. En effet, le but du séminaire est d’atteindre certains objectifs fixés à l’avance. Il est donc nécessaire de recueillir les point des vues de chacun dans le but d’améliorer, s besoin, le prochain séminaire.

    Organisez votre séminaire de rentrée en toute sérénité !

    Pour conclure, vous l’avez très certainement compris, l’organisation d’un séminaire d’entreprise est importante et bénéfique pour le bien-être de votre équipe. Cependant, il peut être difficile d’organiser un programme, de réserver les lieux et de tout préparer à l’avance.

    Chez ATID Consulting, on s’occupe de tout !  Parler nous de votre projet et ensemble nous organiserons un événement fort pour vos équipes !

    Parlez-nous de votre projet !

    Vous souhaitez déployer des actions pour améliorer la qualité de vie au travail dans votre entreprise ?

    Faites-nous part de votre projet en quelques clics !

    logo atid consulting blanc
    Certification Qualiopi

    6 boulevard Bineau,
    92300 Levallois-Perret
    01 47 85 83 54

    NOS SOLUTIONS

    Prévention santé

    Programme HEAD

    Management

    Événementiel

    RESSOURCES

    Blog

    Livre blanc

    Webinars

    Podcasts

    Suivez-nous

    RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

    Le travail hybride

    Le travail hybride

    Le travail Hybride : une nouvelle organisation

     

    Le travail hybride s’impose désormais comme la norme pour beaucoup d’entreprises. C’est ce que confirme le dernier baromètre Télétravail et Organisations hybrides 2022 de Malakoff. L’alliance du présentiel et du distanciel incarne aujourd’hui le quotidien de 38% des salariés. Dans cette révolution du travail, près de la moitié des salariés ont la volonté de travailler en mode hybride, avec la combinaison du travail au bureau et à distance.

    La crise sanitaire a modifié notre organisation dans les entreprises et a permis de développer des nouvelles méthodes de travail. Le télétravail rendu obligatoire sur un période difficile, a montré de nombreux avantages par la suite. Il est aujourd’hui normal de faire du travail hybride, en conservant un bon dosage entre distanciel et présentiel. Dans cet article, nous vous proposons d’explorer les avantages, les inconvénients et les leviers du travail hybride réussi.

    Une révolution du travail

    La crise sanitaire, Covid 19, a bouleversé l’organisation au sein des entreprises. Le travail à distance était l’une des seules manières de diminuer le risque de propagation du virus. La généralisation du travail à distance a fait évoluer nos méthodes de travail.

    De nombreuses études ont analysé ces nouvelles pratiques et ont identifié les facteurs qui entrainaient les entreprises à favoriser le travail hybride, même après la crise sanitaire :

    • L’étude de McKinsey, affirme qu’une majorité des cadres dans différents secteurs d’activité estime avoir connu des améliorations en termes d’inclusivité, productivité et satisfaction client
    • L’étude The Work Trend Index, constate que les salariés demandent plus de flexibilité au travail : 73% des salariés affirment qu’ils pourraient quitter l’entreprise si des options de travail à distance ne sont pas proposées
    • Certaines études se sont également penchées sur les impacts positifs du travail à distance sur la réduction de nos émissions de CO2. Selon l’Ademe, la généralisation du télétravail permettrait de réduire de 69% le volume de nos déplacements. Cela représenterait près 3,3 millions de déplacements en moins par jour, soit au minimum une réduction de nos émissions de CO2 d’environ 3 300 tonnes aux heures de pointe en semaine.

    Il est nécessaire pour beaucoup des télétravailleurs de retrouver un contact humain. En effet, la séparation entre collègue a eu des réels impacts sur la santé mentale de nombreux travailleurs. Le travail hybride est une solution pour renouer un lien avec les équipes en conservant les avantages du télétravail, et ainsi améliorer la qualité de vie et le bien-être au travail. Pour un travail hybride efficace, il faut comprendre que cela ne se limite pas a mixer le temps de travail au bureau et à distance. Il s’agit surtout de proposer un emploi du temps flexible entre vie pro et vie perso.

    Les avantages

    • Réduction des coûts

    Il est rare que tous les salariés de l’entreprise soient présents dans les locaux en même temps avec la mise en place du travail hybride. En accueillant moins de collaborateurs dans les locaux, cela permet de réduire les coûts d’exploitation liés : chauffage, électricité, entretien… Même si, il peut y avoir des contreparties quand un salarié travail de chez lui, prise en charge de frais (équipements…), le travail hybride reste une solution gagnante pour l’entreprise et permet de réelles économies.

    • Attirer er retenir des talents 

    Les horaires flexibles, permettent aux salariés d’équilibrer leur charge de travail et d’améliorer leur qualité de vie. Il est aujourd’hui reconnu qu’une entreprise proposant du télétravail est une entreprise attirant un plus grand nombre de candidats. Dans le contexte d’un marché de l’emploi sous pression, la flexibilité est devenue un avantage compétitif pour les entreprise, renforçant leur marque employeur. Le travail hybride est l’une des raisons qui peut permettre de fidéliser vos talents et d’en convaincre des nouveaux ! Le travail à distance permet d’élargir votre zone de recherche de potentiels candidats, même éloignés, ils pourront facilement travailler pour votre entreprise.

    • Améliorer la productivité

    Avant la pandémie, le travail à distance n’était pas normalisé, il était vu avec méfiance autour de la productivité des salariés. Avec l’obligation de le mettre en place, beaucoup d’entreprises ont pris conscience des impacts positifs. Le travail hybride permet aux salariés de mieux utiliser et gérer leur temps, de mieux se concentrer et d’être moins dérangés. Un travail à distance respectant les horaires de travail permet de mieux gérer son équilibre de vie, découvrez notre guide pour concilier les deux mondes. 

    Les inconvénients

    • La mise en place du travail en équipe

    La gestion d’un travail en équipe s’avère plus compliquée à distance. Il faut réussir à se coordonner pour être efficace ensemble. Il est essentiel de repartir les missions dans un retro planning. Des réflexions individuelles seront tout aussi efficace seul chez soit mais des brainstormings seront privilégiés en face à face.

    • Un manque d’équité entre les salariés

    Il faut s’adapter au travail hybride, et des salariés privilégieront le travail en présentiel dans les locaux. Ils seront donc plus présents au bureau que d’autres. Cette situation peut être à l’origine d’inégalités et donner à certains collaborateurs un sentiment de solitude et d’exclusion. Il faut, pour que le travail hybride soit bénéfique, être équitable entre chaque salarié du temps passé au bureau.

    • Des difficultés d’organisation

    Le travail hybride demande une organisation supplémentaire pour gérer la présence de chacun. Il faut s’organiser pour ne pas subir des difficultés de disponibilités de bureaux, de salles de réunions ou encore des problèmes de communication entre les équipes.

    • Des problèmes de sécurité

    Travailler à distance rend les cyberattaques de plus en plus importantes. Selon une étude de Tanium en 2020, 90% des entreprises ont subi des cyberattaques. Les attaques sont en hausses, et l’utilisation des clouds ou la connexion aux réseaux de l’entreprise avec des appareils non certifiés entraine une faiblesse pour les entreprises.

    Les leviers pour une mise en place du travail hybride efficace

    • L’organisation du travail

    Il faut s’organiser pour pouvoir s’adapter à cette nouvelle pratique. Le travail hybride implique la coexistence entre des salariés au bureau et des salariés à distance, une alternance entre le temps en présentiel et le temps en distanciel pour une partie des salarié, prendre en compte des jours de présence obligatoire, gérer l’emploi du temps entre les différences d’horaires etc… Il ne s’agit pas seulement de gérer des plannings. Il faut que l’organisation renforce la communication entre les salariés et impose de définiri les taches pouvant être effectuées en télétravail…

    • Les nouvelles formes de management

    Le management a évolué avec l’arrivée de nouvelles formes de travail. Le management est moins vertical et prend en compte les attentes des salariés. Les entreprises peuvent s’appuyer sur des solutions de communication pour mettre en place un management participatif. Pour transformer de façon durable et efficace le management, il faut accompagner cette transformation par la communication à tous les niveaux et la création d’une culture d’entreprise favorisant l’humain, et en renforçant le sentiment d’appartenance.

    • Les outils indispensables

    Pour rester en contact avec ses collègues, il faut investir dans  des plateformes et outils de collaboration. Des plateformes de visioconférences, des messageries instantanées, des calendriers partagés, des outils de suivi…

    Tous ces outils doivent permettre de rassembler les équipes en dehors de leur lieu de travail.

    Le travail hybride, le nouveau fonctionnement dans les entreprises

    ✔️De nombreux dirigeants semblent sensibles à l’évolution des méthodes de travail, et notament sur le travail hybride. Il est important, pour ce changement, de se former aux nouvelles formes d’organisation, de management et de communication. En effet, sans formation, les salariés se sentiront désemparés face au changement. Quatre sur dix estiment avoir mal vécu la mise en place du télétravail depuis le début de la pandémie. Alors formez-vous !

    Parlez-nous de votre projet !

    Vous souhaitez déployer des actions pour améliorer la qualité de vie au travail dans votre entreprise ?

    Faites-nous part de votre projet en quelques clics !

    logo atid consulting blanc
    Certification Qualiopi

    6 boulevard Bineau,
    92300 Levallois-Perret
    01 47 85 83 54

    NOS SOLUTIONS

    Prévention santé

    Programme HEAD

    Management

    Événementiel

    RESSOURCES

    Blog

    Livre blanc

    Webinars

    Podcasts

    Suivez-nous

    RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

    Vous avez le droit à la déconnexion !

    Vous avez le droit à la déconnexion !

     Le droit à la déconnexion

    Notre implication dans notre travail, les contraintes de temps, le stress engendré nous poussent à nous rendre disponible en dehors de notre temps de travail. Selon une enquête de l’agence européenne Eurofound, 27% des télétravailleurs interrogés ont déclaré avoir travaillé pendant leur temps libre afin de satisfaire des exigences professionnelles. Les limites du travail en dehors des horaires de travail doivent être claires pour ne pas se retrouver submergé. En effet, 41% des français affirment que dans leur entreprise, la direction n’a mis aucune action en place pour améliorer et favoriser le droit à la déconnexion selon une enquête du cabinet Eléas. Les salariés, connectés en permanence, souffrent régulièrement de risques psychosociaux pouvant être à l’origine de burn-out. L’hyper connexion a des effets désastreux pour l’entreprise et sur la santé des salariés.  

    Qu’est-ce que le droit à la déconnexion ?

    Le droit a la déconnexion repose sur le fait de la pas être en permanence joignable par la personne qui vous emploie en dehors des heures de travail pour des missions étant liées à son travail et par conséquent protéger son temps de repos et assurer son équilibre vie pro / perso.

    Pourquoi accorder un droit à la déconnexion ?

    L’objectif est d’éviter que le salarié soit sollicité en dehors de son temps de travail. C’est-à-dire tard le soir, pendant ses jours de repos ou de congés, ou lorsqu’il est en arrêt maladie. 

    Le droit à  la déconnexion est essentiel pour :

    • faire respecter les horaires de travail ;
    • garantir le temps de repos minimum de 11h par jour ;
    • réguler la charge de travail ;
    • prévenir les risques psychosociaux ;
    • rétablir une séparation entre vie professionnelle et vie personnelle.

    L’hyper connexion peut entrainer des risques psychosociaux, notamment la fatigue, l’anxiété, des troubles du sommeil, des dépressions…

    Dans cette période ou le télétravail est favorisé, il faut rester vigilant sur les horaires de travail. Le télétravail, ne rend pas les collaborateurs disponibles 24/24h.

    De même, la qualité de vie dans une entreprise est incontournable pour fidéliser les talents. Pour 73% des français, la QVT est aussi importante que le salaire. Une entreprise engagée dans la QVT est une entreprise qui rassure ses salariés en les accompagnant et en étant attentive aux besoins. Une entreprise mettant en place des actions pour le droit à la déconnexion, est une entreprise qui prend en compte l’équilibre de vie entre le monde professionnel et privé de ses collaborateurs,

    Cependant le sujet de la QVT est encore trop peu abordé en entreprise. 6 salariés sur 10 estiment que leur entreprise ne prend pas d’initiatives pour garantir l’équilibre entre vie pro et perso.

    Ce que dit la loi

    En tant qu’employeur, vous êtes tenu de mettre en place des dispositifs visant à respecter ce droit pour assurer le bien-être de vos salariés.

    Le droit à la déconnexion est à l’origine français, il est apparu dans le Code du travail en 2016. D’autres pays européens ont également suivi ce nouveau concept : l’Espagne, l’Italie et la Belgique l’ont introduit dans leur législation, et cette avancée a été adoptée par le Parlement Européen le 21 janvier 2021.

    La loi Travail (aussi appelée loi El Khomri) oblige toutes les entreprises de plus de 50 salariés à négocier des règles de déconnexion lors des négociations annuelles obligatoires (NAO) sur l’égalité professionnelle et la qualité de vie au travail. 

    Si un accord collectif n’est pas obtenu, l’entreprise est tenue d’élaborer une charte de  droit  la déconnexion, avec le comité social et économique (CSE) ou des délégués du personnel. Un employeur qui ne respecte pas ce droit de négociation encourt un an d’emprisonnement et 3 750 € d’amende.

    Lorsque le salarié est joignable en permanence, l’employeur doit lui verser une compensation financière oui accorder des congés supplémentaire pour le temps passé en astreinte.

    Les limites de cette loi

    La loi El Khomri ne prévoit aucune sanction pour les entreprises qui ne l’appliquent pas, ou qui ne possèdent pas d’accord collectif ou de charte de droit à la déconnexion. Le cas, du télétravail, qui est très présent aujourd’hui, n’est pas mentionné par le code du travail. C’est donc à l’entreprise, d’avoir une bonne conscience et mettre en place ses propres règles de droit à la déconnexion en travail à distance. Cependant, encore beaucoup d’entreprises n’ont pas d’actions pour valoriser le droit à la déconnexion. Près de 80% des télétravailleurs ne disposent pas d’information sur le droit à la déconnexion (selon une enquête de l’Ugict CQT de 2020).

    Pour résumer,

    👉 Pour rappel, le droit à la déconnexion est nécessaire au bon fonctionnement d’une entreprise et pour la santé de ses collaborateurs.
    Si l’entreprise ne souhaite pas mettre en valeur ce droit, aucune sanction n’est prévue pour l’employeur. Cependant, l’employeur peut être sanctionné s’il n’a pas respecté son obligation de négociation sur la qualité de vie au travail ou la durée de repos légale minimale d’un collaborateur.

    Parlez-nous de votre projet !

    Vous souhaitez déployer des actions pour améliorer la qualité de vie au travail dans votre entreprise ?

    Faites-nous part de votre projet en quelques clics !

    logo atid consulting blanc
    Certification Qualiopi

    6 boulevard Bineau,
    92300 Levallois-Perret
    01 47 85 83 54

    NOS SOLUTIONS

    Prévention santé

    Programme HEAD

    Management

    Événementiel

    RESSOURCES

    Blog

    Livre blanc

    Webinars

    Podcasts

    Suivez-nous

    RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

    L’organisation : un levier d’efficacité !

    L’organisation : un levier d’efficacité !

    Gagner en efficacité : soyez organisé !

     

    L’organisation du travail est un ensemble d’actions mises en place, dont l’objectif est d’améliorer l’efficacité et la performance. Il est important de trouver son mode de fonctionnement pour acquérir l’efficacité optimale. Chaque secteur, taille et culture d’entreprise influence sur la forme d’organisation individuelle de chaque salarié mais également sur la structure globale.

    La direction, les managers, les responsables des ressources humaines ont un rôle très important dans la coordination des tâches. En effet, les stratégies adoptées ont des répercussions sur la qualité du travail.

    Pour gagner en efficacité, il est conseillé d’organiser le travail de l’entreprise en 2 axes : les tâches et les équipes.

    La gestion des ressources humaines au cœur de l’organisation de travail

    Aujourd’hui, les nouveaux modèles d’organisation du travail reposent davantage sur l’humain. Le but étant d’améliorer les conditions de travail, il faut se baser sur ces 3 principes : 

    • flexibilité : flexibilité des horaires, prise en compte du feedback des collaborateurs dans l’avancement d’un projet
    • polyvalence : enrichissement et diversification des tâches pour les collaborateurs
    • autonomie : évolution vers une hiérarchie horizontale. Les collaborateurs sont responsabilisés, formés et prennent davantage d’initiatives. 

    Le management participatif est un nouveau fonctionnement qui repose sur l’implication de ses collaborateurs dans la prise de décision. C’est essentiel pour les faire adhérer aux valeurs de l’entreprise et à sa culture. De plus, favoriser le travail d’équipe et les relations humaines permet de renforcer la cohésion d’équipe et d’améliorer l’ambiance de travail. L’amélioration de la QVCT est une démarche de productivité mais également de bien-être des collaborateurs.

    Il est important dans une organisation de prendre conscience des demandes des salariés : télétravail, espaces de coworking, formation…

     

    Maîtriser la gestion des tâches et du temps de travail

    Une bonne organisation est le reflet d’une bonne répartition des tâches au travail, c’est-à-dire : découper, repartir et coordonner les tâches pour avancer ensemble avec la gestion du temps et des objectifs.

    Pour une répartition efficace, il faut connaître ses collaborateurs et ainsi prendre en compte les facteurs de motivation de chacun. Par exemple, certains seront plus animés par des projets ayant de forts retours sur investissement, d’autres sur des nouveaux projets entrainants des formations supplémentaires. Pour connaitre le ressenti des collaborateurs, il est primordial d’avoir une excellente communication entre les équipes/ membres. 

    Travailler dans un environnement agréable

    Pour s’organiser et être concentré, l’environnement de travail est important. Certaines personnes ont la capacité de travailler qu’importe l’endroit, et quelque soit l’amplitude du bruit autour, mais la grande majorité a besoin d’un espace adapté pour être productif et réussir à s’organiser. Pour rester motivé et organisé, il faut également se sentir bien à son poste, un ordinateur performant, une hauteur de chaise et un bureau adapté, un environnement calme, un double écran si nécessaire…

    Lister et planifier ses tâches dans son emploi du temps

    Mieux s’organiser ne signifie pas tout programmer à la minute près. Il s’agit simplement de connaitre le déroulé de votre journée pour travailler efficacement. Listez vos tâches et triez les ensuite avec un degrés d’importance. Vous saurez ainsi celles qui sont urgentes et à réaliser en priorité. Il vous restera à les planifier dans votre agenda. Mais attention à ne pas surcharger votre agenda ! Laissez vous des marges d’erreur pour ne pas vous démotiver.

    Vous aurez toujours des tâches urgentes qui se rajouteront à votre planning. C’est pour cela qu’il est important de planifier des espaces de temps vides pour ne pas vous retrouver avec un agenda surchargé.

    Nos 4 conseils pour améliorer sa productivité chaque jour :

    • Faites le point sur vos mails chaque matin ( et seulement le matin, sauf si une tâche urgente est en cours)
    • Ne vous laissez pas distraire par des notifications sur votre smartphone, vos mails, un collègue bavard
    • Classer vos documents à la bonne place pour être sur des les retrouver
    • Savoir prendre 10 minutes pour soi après avoir fini une tache
    • Faites en sorte que les réunions soient planifiées à l’avance

    Les bienfaits d’une bonne organisation :

    • une meilleure productivité
    • une hausse de la rentabilité
    • une baisse du taux d’absentéisme
    • un engagement des collaborateurs renforcé
    • la communication bienveillante
    • la pertinence des missions et leur répartitions équitables
    • un environnement de travail sain
    • l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle 
    • avoir un suivi sur le travail de vos collaborateurs

    Pour résumer,

    👉 En résumé, la clé du succès d’une organisation efficace est de placer l’humain au cœur du processus, tout en respectant les compétences de chacun et de booster sa motivation grâce aux leviers d’engagement. De plus, l’organisation est un travail d’équipe qui passe par une bonne communication. Pour une organisation du travail productive nous pouvons retenir les 2 facteurs suivants :

    • la gestion des équipes pour motiver l’ensemble des collaborateurs
    • la gestion des missions ainsi que la gestion du temps pour chaque tâche et son degré d’urgence.

    Une organisation du travail adaptée participe grandement à la pérennité de l’entreprise.

    Parlez-nous de votre projet !

    Vous souhaitez déployer des actions pour améliorer la qualité de vie au travail dans votre entreprise ?

    Faites-nous part de votre projet en quelques clics !

    logo atid consulting blanc
    Certification Qualiopi

    6 boulevard Bineau,
    92300 Levallois-Perret
    01 47 85 83 54

    NOS SOLUTIONS

    Prévention santé

    Programme HEAD

    Management

    Événementiel

    RESSOURCES

    Blog

    Livre blanc

    Webinars

    Podcasts

    Suivez-nous

    RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

    L’épanouissement des salariés

    L’épanouissement des salariés

    Comment rendre vos employés épanouis au travail ?

     

    Ce dimanche 20 mars 2022 nous fêtons la 10e édition de la journée internationale du bonheur ! À cette occasion, nous invitons managers et employés à célébrer cette journée en favorisant le dialogue pour un environnement professionnel plus heureux. 

    Permettre à ses collaborateurs d’être épanoui au travail c’est aussi exploiter le potentiel qu’ils peuvent apporter. En créant une dynamique autour de l’épanouissement, l’humain se sent valorisé et se sent capable de donner son maximum pour atteindre ses objectifs globaux. Les facteurs  favorisant le bonheur au travail sont nombreux et semblables à tous les secteurs d’activités confondus. En France, nous retrouvons principalement  :

    • La manière dont nous sommes traités avec respect
    • Le sentiment d’accomplissement et du sens du travail
    • Le fait de se reconnaitre dans les valeur de son entreprise

    Les facteurs à développer pour renforcer l’épanouissement des salariés

     

    1. La confiance

    Dans une équipe, la confiance est primordiale !

    La confiance envers vos collaborateurs apportera une marque de reconnaissance envers leur travail et permet de leur montrer que l’entreprise à besoin d’eux pour avancer. Leur montrer qu’ils sont utiles, que leur idées sont pertinentes et qu’ils sont autonomes dans les taches à accomplir, sont des facteurs de motivation. La confiance passe également par la prise de liberté, d’innover et d’être force de proposition. Cela a un impact très positif sur la productivité. Le salarié aura envie de se dépasser, de proposer des nouvelles idées et atteindra ses objectifs plus facilement et plus rapidement.

    La bonheur des salariés passe donc par la confiance accordée. Mais la confiance et l’autonomie ne signifie pas de se détacher de l’avancée des missions. Pour rester motivé, il faut être soutenu et encouragé dans cette démarche.

    2. Le respect

    Le respect de chacun est indispensable pour assurer de bonnes conditions de travail et une bonne ambiance générale. Le respect du salarié lui permet de s’épanouir et de se sentir en sécurité. Cela renforce son sentiment d’appartenance et sa liberté à proposer et prendre des décisions. Le respect entraine la considération. Un facteur indispensable pour se sentir utile à l’entreprise.

    Le respect au quotidien passe par les règles de courtoisie. Chaque salarié doit saluer son équipe en arrivant et après sa journée de travail finie. De plus, il doit être compressif, bienveillant et souriant avec ses collègues. Les règles de courtoisie doivent être exercées par tous pour maintenir les respect au travail.

    Aucun poste ne doit être sous-estimé ou dévalorisé.

    3. Valoriser les compétences / le travail

    Pour rendre vos collaborateurs plus épanouis dans leur travail, vous devez exprimer votre reconnaissance. Il est simple et efficace de remercier un collaborateur :

    • Reconnaitre les compétences et qualités de chacun
    • Reconnaitre les contributions de chacun aux différents projets
    • Récompenser ses équipes lorsqu’un projet remporte un franc succès

    4. Favoriser la prise d’initiatives / La prise de responsabilités

    Il est essentiel de savoir le sens de son travail. Pour être engagé, il faut que chaque salarié ressente que son rôle est indispensable et permet l’atteinte des objectifs de l’entreprise.

    Lors d’une embauche, l’idéale est d’accompagner la personne les 2 premiers mois. Il aura l’occasion de découvrir les valeurs de l’entreprise et de faire connaissance avec l’équipe. Après cette période d’accompagnement intense, il faut maintenir ce soutien avec des entretiens régulier pour faire le point. Cette accompagnement permet de responsabiliser chaque salarié et de lui donner les clés en main pour être autonome dans l’entreprise.

    5. Créer du lien dans l’équipe 

    • Activités team-building et séminaires

    Une activité team-building a pour objectif de renforcer l’esprit d’équipe et de passer un moment agréable ensemble.
    Plusieurs activités team-building permettent de vivre un moment renforçant la cohésion d’équipe entre collègues. Voir les possibilités de team-building

    • La pause déjeuner pour se retrouver ensemble

    Il est agréable de se retrouver à une pause déjeuner. En prévoyant, une pause déjeuner collective, vous favorisez la discussion sur des sujets extra-professionnelles coupant de votre travail.

    6. L’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle

    Enfin, le bonheur au travail passe aussi par un équilibre au quotidien. Notamment la conciliation entre la vie professionnelle et la vie personnelle. Surtout pour les nouvelles générations, les collaborateurs ne vivent pas pour travailler. Ils espèrent une flexibilité suffisante pour leur permettre de gérer leur temps.

    Le télétravail offre la possibilité pour les salariés de mieux gérer leur équilibre de vie. Une bonne gestion des horaires est donc un facteur impactant la qualité de vie au travail des salariés.

    Proposez des horaires de travail flexibles, autorisez le télétravail, organisez des réunions à des horaires décents, etc… Toutes ces actions favorisent la deconnexion et l’épanouissement personnel.

    Pour résumer,

    👉Les facteurs influant l’épanouissement des collaborateurs comme la qualité des relations, l’entre-aide, le sens du travail, ont un impact fort sur le bonheur des employés. Aider vos équipes à mieux travailler ensemble c’est favoriser une bonne ambiance de travail et renforcer les liens entre les équipes. Tous ces facteurs affectent véritablement la productivité globale de l’entreprise.

    Parlez-nous de votre projet !

    Vous souhaitez déployer des actions pour améliorer la qualité de vie au travail dans votre entreprise ?

    Faites-nous part de votre projet en quelques clics !

    logo atid consulting blanc
    Certification Qualiopi

    6 boulevard Bineau,
    92300 Levallois-Perret
    01 47 85 83 54

    NOS SOLUTIONS

    Prévention santé

    Programme HEAD

    Management

    Événementiel

    RESSOURCES

    Blog

    Livre blanc

    Webinars

    Podcasts

    Suivez-nous

    RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER

    L’intelligence émotionnelle

    L’intelligence émotionnelle

    Booster votre intelligence émotionnelle

     

    L’intelligence émotionnelle est un atout majeur pour tout leader. Elle permet une gestion d’équipe plus efficace et peut s’avérer très utile pour la gestion des conflits.

    L’intelligence émotionnelle, c’est quoi ?

    Pour comprendre ce qu’est l’intelligence émotionnelle, il faut redéfinir ce que sont les émotions. Ce sont avant tout des informations. Elles nous renseignent sur notre relation avec nous même, les autres et notre environnement. L’intelligence émotionnelle permet alors d’identifier ces émotions, et d’en extraire un message pour s’adapter au mieux à la situation.

    L’intelligence émotionnelle est un réel levier de performance et de bien-être pour l’entreprise et ses salariés.

    Pourquoi développer son intelligence émotionnelle ?

    Les bénéfices sont nombreux :

     

    1. Réduire votre niveau d’anxiété
    2. Pouvoir gérer les conflits avec efficacité
    3. Améliorer vos relations
    4. Augmenter vos compétences en leadership
    5. Booster la maîtrise de soi
    6. Développer la confiance en soi

    Les bénéfices pour un manager :

    Le manager intelligent émotionnellement sait activer les émotions pour en faire bon usage. Par exemple, il sait utiliser les émotions pour favoriser la créativité, la performance, la prise de décision ou encore la négociation au sein de son équipe. Dans les équipes avec un manager émotionnellement intelligent, on constate un équilibre émotions déplaisantes / plaisantes. Il favorise l’expression des émotions déplaisantes dans les équipes pour procéder à des ajustements, et ainsi améliorer les relations. Les équipes vivent beaucoup plus d’émotions plaisantes même en situation d’inconfort que les équipes avec un manager moins intelligent émotionnellement.

    Pour plus de productivité :

    Aujourd’hui l’intelligence émotionnelle contribue à la productivité d’une entreprise. Il faut noter que lorsque les employés font face à de nombreuses énergies négatives, ils ne s’investiront pas totalement dans leurs missions. Ce manque d’engagement est un cercle vicieux entrainant une démotivation générale et un manque de créativité.  Un manager ayant une sensibilité envers ses collaborateurs pourra reconnaitre rapidement l’état émotionnel de son équipe et arranger la situation. La qualité de vie au travail repose également sur l’épanouissement des salariés et de leur confiance envers le manager. Découvrez notre post Linkedin sur les leviers de l’engagement du salarié.

    Pour mieux gérer les conflits :

    L’intelligence émotionnelle est efficace pour la gestion des conflits. Un manager avec un QE (quotien émotionnel) élevé sera plus serein et sa confiance en soi l’aidera à faire face et prendre les meilleures décisions dès lors qu’un conflit éclate. Cet atout majeur lui permet aussi d’avoir des relations plus sincères et renforce la cohésion d’équipe entre collaborateurs.

    Quelles bonnes pratiques pour développer au quotidien son intelligence émotionnelle ?

    Les émotions impactent notre prise de décision et notre réflexion. Elles jouent un rôle important dans nos comportements.

    Mais pour contrôler ses émotions, il faut d’abord les comprendre. Le développement de l’intelligence émotionnelle passe donc par la gestion de ses émotions et de ses pulsions. Voici plusieurs conseils qui, à force d’être pratiqués, vont améliorer votre QE :

    • Essayer de ne pas réprimer ses émotions, en prenant conscience de celles-ci et en posant des mots dessus,« qu’est-ce que je ressens concrètement, de la colère, de la tristesse, de la culpabilité, de la frustration, de l’anxiété ?… »
    • Célébrer chaque victoire, savourer des accomplissements permet de renforcer le sentiment d’appartenance, la gratitude exprimée renforce les liens dans l’équipe concernée. Cela permet également à notre corps de recharger les batteries avant de rebondir.
    • Ne pas émettre de jugement rapide, sans fondement. Pour cela, il faut prendre en compte le contexte, tous les arguments (et pas seulement ceux qui vont dans notre sens). Remettre les choses dans son contexte, par exemple, en ne prenant pas la critique de manière isolée, mais dans une globalité.
    • Prendre du recul sur ses erreurs, sans les oublier pour autant, et en assumant ses responsabilités. La rancune entrave la prise de distance.
    • Travailler sur son intuition et être à l’écoute des autres. Faire régulièrement un check-up de son état émotionnel, de celui de ses collaborateurs et de son entourage. Interroger une personne sur son état émotionnel permet de faire preuve d’empathie « comment vas-tu ? », « comment te sens-tu dans ton poste et dans ton équipe ? ». Pour le manager, cette information donnera une vision globale de l’état émotionnel de son équipe et d’identifier les conflits, d’ajuster les manières de travailler, de se reconnaître.

    Pour résumer,

    L’intelligence émotionnelle en entreprise devrait être un axe stratégique. Travailler l’intelligence émotionnelle consiste à transformer les émotions en ressources. Elle permet de rassembler les collaborateurs / équipes autour de valeurs communes et de renforcer la cohésion d’équipe.

    L’intelligence émotionnelle devient un atout pour s’adapter, rester motivé et rebondir.

    Nous parlons de plus en plus de managers – coachs, empathiques et bienveillants : découvrez notre infographie. L’intelligence émotionnelle permet d’instaurer un climat favorable au bien-être et source de performance pour l’entreprise.

    👉 Chez ATID nous proposons des ateliers qui vous aideront à booster votre intelligence émotionnelle

    Parlez-nous de votre projet !

    Vous souhaitez déployer des actions pour améliorer la qualité de vie au travail dans votre entreprise ?

    Faites-nous part de votre projet en quelques clics !

    logo atid consulting blanc
    Certification Qualiopi

    6 boulevard Bineau,
    92300 Levallois-Perret
    01 47 85 83 54

    NOS SOLUTIONS

    Prévention santé

    Programme HEAD

    Management

    Événementiel

    RESSOURCES

    Blog

    Livre blanc

    Webinars

    Podcasts

    Suivez-nous

    RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER